BFMTV

Sarkozy: "Moi vivant, jamais Copé ne sera candidat aux primaires"

BFMTV

Depuis que Nicolas Sarkozy a ciblé Jean-François Copé dans sa stratégie de défense dans l'affaire Bygmalion, rien ne va plus entre les deux hommes. Et alors que l'on prête au député-maire de Meaux, ancien président de l'UMP, l'ambition de se déclarer candidat à la primaire à droite, "moi vivant, jamais Copé ne sera candidat aux primaires" aurait déclaré le président de Les Républicains, selon le Canard Enchaîné mercredi.

"Lui et sa bande sont des raclures, prêts à tout pour sauver leur peau. Lavrilleux sait qu'il devra se justifier pour son rôle à Bygmalion. Comme il sait aussi que le procès n'aura pas lieu tout de suite, il balance pour que je perde des plumes. Mais c'est lui qui creuse sa propre tombe", assure Nicolas Sarkozy.

"Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 ont dérapé, a affirmé Jérôme Lavrilleux, proche de Copé, à L'Obs la semaine dernière. Il ne faudrait plus appeler cette affaire 'Bygmalion', mais celle des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. (...) Nicolas Sarkozy "se défausse et ne sait pas assumer. (...) L'ingratitude est la marque des faibles."

Au sujet de Jean-François Copé, un ancien ministre de droite confiait au Parisien: "Il reste persuadé qu'un grand destin national l'attend. Il se prend pour Monte-Cristo".

S.A.