BFMTV

Gaz de schiste : "arrêter d'avoir peur de tout", assure Fillon

François Fillon, mardi matin, sur le plateau de BFMTV

François Fillon, mardi matin, sur le plateau de BFMTV - -

Le candidat à la présidence de l'UMP a estimé mardi sur BFMTV qu'il était "criminel de se passer des recherches" sur ce gaz controversé.

Dans le débat sur le gaz de schiste, François Fillon s'est clairement prononcé mardi sur le plateau de BFMTV : selon lui, il est "criminel" de s'interdire les recherches sur ce gaz, dont le moyen d'extraction est jugée polluante par ses opposants.

"Cela dénote une tournure d'esprit moyenâgeuse", s'est-il agacé. "La France ne peut pas continuer à avoir peur de tout : peur de l'étranger, du nucléaire, des OGM..." et du gaz de schiste.

Copé également favorable

C'est pourtant son gouvernement, du temps où il était Premier ministre, qui avait adopté une législation plus restrictive. Mais "le gouvernement avait proposé un texte qui permettait de continuer les expérimentations", a souligné François Fillon.

Selon lui, sa "majorité a durci le texte [au Parlement] en interdisant quasiment toute possibilité de continuer les expérimentations, contre la volonté qui était la mienne".

Sur ce point, François Fillon rejoint donc son rival à la présidence de l'UMP, Jean-François Copé. Sur le même plateau de BFMTV, ce dernier avait assuré le 5 novembre être lui aussi "favorable aux expérimentations précédant une éventuelle exploitation des gaz de schistes en France".

M. T. avec AFP