BFMTV

Fillon et Copé, fin de campagne sans pitié

-

- - -

EN UN COUP DE CRAYON - Chaque semaine, retrouvez le regard sur l'actu de notre rédactrice Mathilde Tournier.

A moins d'une semaine du vote des militants UMP, les amabilités sont lâchées entre les deux prétendants à la présidence du parti, François Fillon et Jean-François Copé.

Ce dernier, qui tente depuis quelques jours de soulever une insurrection populaire contre le gouvernement, s'est présenté dimanche dans un entretien au JDD comme le seul à "avancer des propositions". Peut-être verra-t-on bientôt le maire de Meaux aller plus loin et se lancer dans une action d'éclat, comme son homologue de Sevran qui a récemment entammé une grève de la faim au nom de la justice sociale ?

En ce cas, dans cette guerre fratricide où les coups ne se font plus en douce, son adversaire François Fillon serait bien tenté de le tenter avec des pains au chocolat. Une viennoiserie devenue emblématique de la radicalisation du discours de Jean-François Copé dans la campagne. Et qui, pour François Fillon, a pris un agaçant goût de "buzz". Lui, a-t-il déclaré dimanche au Parisien, il a des idées, pas des slogans. A bon entendeur...

Mathilde Tournier