BFMTV

Fillon plaide pour "une justice ferme et rapide"

François Fillon a défendu une ligne dure pour la justice s'il est élu à la présidentielle.

François Fillon a défendu une ligne dure pour la justice s'il est élu à la présidentielle. - Capture BFMTV

Ciblant en particulier les délinquants, François Fillon a défendu dimanche lors de son meeting à la Villette une "justice ferme et rapide".

Dimanche, lors de son meeting de la Villette, qui doit l'aider à redonner une dynamique à sa campagne, plombée par les accusations dont lui et sa femme font l'objet, François Fillon a passé son programme en revue. A propos de la justice, il a trouvé sa formule: "Un délit: une sanction!".

Défendant une ligne dure, il a ciblé en particulier les délinquants avec cette expression, et estimant qu'"un délinquant n'est pas un mineur qui se cherche, c'est un délinquant!". Ajoutant, pour la comparaison: "Un criminel n'est pas une victime. C'est un criminel!".

"Remettre de l'ordre"

Le candidat de la droite veut "remettre de l'ordre dans le chaos français" et plaide pour la sécurité "partout et pour tous", pour "une justice ferme et rapide".

"La France unie exige l'autorité de l'Etat, l'autorité de la loi, la nécessité de l'ordre. Il faut mettre les mots sur les actes. Et je rappelle ce que j'ai déjà dit puisqu'il faut bien que ceux qui se jouent des lois l'entendent cinq sur cinq", a-t-il lancé sous les applaudissements des militants et représentants de la droite. 
C.V. avec AFP