BFMTV

Agression à Marseille: Sarkozy appelle à une "réponse d'extrême fermeté"

Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy - AFP

Les réactions se multiplient après l'agression d'un enseignant juif à Marseille, attaqué à la machette par un adolescent de 15 ans se revendiquant de Daesh. "Je condamne la sauvage agression antisémite d'un enseignant à Marseille", a déclaré sur Twitter l'ancien président de la République, indiquant apporter son "soutien" et sa "solidarité".

Face à ces actes de violence, le président des Républicains a souhaité "une réponse d'extrême fermeté à la hauteur des attentes des Français".

Nicolas Sarkozy a également appelé à des sanctions après les incendies qui se sont déclarés dans deux églises de Fontainebleau, en Seine-et-Marne, dimanche. Après s'être entretenu avec le maire de la ville, le Républicain Frédéric Valletoux, l'ex-chef de l'Etat a réclamé "la plus grande fermeté" lors des "dégradations et profanations de nos édifices religieux et de nos sépultures".

J.C.