BFMTV

Seine-et-Marne: des incendies touchent deux églises, la thèse criminelle envisagée

Des incendies se sont déclarés, dimanche matin, dans deux églises de Seine-et-Marne. La piste criminelle est envisagée pour l'un d'eux.

Dans les deux lieux de culte, les dégâts sont importants. Des incendies se sont déclarés dans deux églises de Seine-et-Marne, ce dimanche matin.

Incendie probablement criminel à Fontainebleau

C'est à l'église Saint-Louis de Fontainebleau que le premier incendie s'est déclenché, vers 7h30.

"On sait que l'intention volontaire est réelle puisque les pompiers nous ont dit avoir découvert trois foyers de départ d'incendie, a déclaré le maire de Fontainebleau, Frédéric Valletoux, à BFMTV. À trois endroits de l'église, du mobilier, des chaises, des tapis ont été mis ensemble pour créer des foyers de départ de feu."

Si l'ampleur des dégâts n'est pas encore connue, le maire a ajouté que du mobiliser historique a été touché, certains objets étant classés monuments historiques. Des statues ont également été renversées, ce qui laisse penser à des actes de profanation.

"Je suis profondément meurtri par ce que je vois", s'est désolé le père José Antonini, responsable de l'église Saint-Louis, au micro de BFMTV, regrettant que l'on puisse attaquer un lieu de culte, un dimanche. Si la messe a été annulée, la galette des rois prévue en fin d'après-midi a été maintenue, et déplacée au théâtre municipal. "Nous voulons montrer que l'église est debout, vous le voyez, mais ses enfants aussi", a ainsi déclaré le prêtre.

Les forces de l'ordre en surveillance des lieux de culte du 77

À Veneux-les-Sablons, vers 10h20, un incendie a également embrasé la toiture de l'église, qui s'est en partie effondrée. "C'est une passante qui a vu de la fumée s'échapper de la toiture", a expliqué Michel Bénard, le maire de Veneux-les-Sablons, à BFMTV. Le pignon menaçait encore de tomber en fin d'après-midi.

"Il semble que les portes de l'église n'ont pas été fracturées, a ajouté le maire. Par contre des vitraux ont été cassés, mais je ne pourrais pas vous dire s'ils ont été détruits par la chaleur et le feu ou si quelqu'un avait pénétré avant en cassant un vitrail."

Selon le préfet de Seine-et-Marne Jean-Luc Marx, au Parisien, "l’incendie est d’origine accidentelle, dû à un chauffage défectueux". On ignore s'il est lié à celui de l'église de Fontainebleau. Le préfet a en tout cas demandé à la police, la gendarmerie et l'armée de surveiller dès à présent les lieux de culte de Seine-et-Marne.

H. M.