BFMTV

Le rêve de Royal: voir Macron à l'Elysée et Hamon à la tête du PS

Ségolène Royal, le 24 janvier 2017.

Ségolène Royal, le 24 janvier 2017. - Bertrand Guay - AFP

La ministre de l'Environnement, qui n'a pas encore déclaré son soutien à un des candidats, tout en ne cachant pas son intérêt pour Emmanuel Macron, distille ses conseils d'ancienne prétendante à l'Elysée.

Habituée des campagnes présidentielles, Ségolène Royal pourrait bien jouer un rôle dans cette version 2017 de la course à l'Elysée, mais cette fois-ci côté coulisses. Et la ministre de l'Environnement, qui ne cache pas vraiment son intérêt pour le candidat Emmanuel Macron, est très sollicitée, alors que l'affiche de la gauche pour le scrutin présidentiel est désormais connue. 

Hamon, un très bon premier secrétaire du PS, pour Royal

Ainsi, comme le rapporte Le Figaro, Benoît Hamon, désormais candidat du PS, avait demandé à la voir avant même sa victoire, pour évoquer avec elle son expérience d'ancienne candidate. Mais Ségolène Royal, qui a fait savoir qu'elle avait voté pour le député des Yvelines à la primaire de la gauche, est également en contact régulier avec son rival, le leader du mouvement En Marche!.

Jusqu'à jouer les traits d'union entre les deux candidats, alors que les membres du PS se déchirent sur la personnalité à soutenir à la présidentielle? Selon un de ses proches cité par Le Figaro, la ministre, qui espère "le rassemblement des forces de gauche", pourrait laisser passer le mois de février, afin de voir lequel des deux hommes réussira à s'imposer. 

Toutefois, Ségolène Royal semble avoir sa préférence. Pour elle, Benoît Hamon serait très bien à la tête du Parti socialiste. Une façon de dire qu'Emmanuel Macron a une posture élyséenne?

Retour d'expérience

Si elle n'a pas clairement affiché son soutien à l'ancien ministre de l'Economie, Ségolène Royal, qui l'apprécie, a développé avec lui une véritable relation politique depuis son arrivée au gouvernement, fin août 2014, jusqu'à son départ deux ans plus tard, et l'a défendu lorsqu'il se retrouvait attaqué au sein de son propre camp, lui donne des conseils pour sa mener sa campagne. 

"Tu ne dois pas laisser respirer Marine Le Pen. Il faut que tu te positionnes en frontal face à elle, coup pour coup, meeting pour meeting", a ainsi martelé Ségolène Royal à Emmanuel Macron, parmi d'autres conseils, rapporte Le Figaro. Et de le mettre en garde contre les expériences douloureuses, qu'elle a bien connues: "Tu sais Emmanuel, la politique c'est dur. Tu crois que tu as pensé à tout mais ça ne se passe jamais comme prévu. Une élection présidentielle, c'est au-delà de toute imagination".

A.S.