BFMTV

"Le président est assez fâché": Patrick Sébastien raconte les coulisses de l'appel entre Emmanuel Macron et Jean-Marie Bigard

Intermédiaire entre Emmanuel Macron et Jean-Marie Bigard, Patrick Sébastien a assuré que le président en "voulait un peu" à son confrère.

"Je vais vous raconter la vérité, car ça part dans tous les sens". Invité ce mercredi au micro de BFMTV, Patrick Sébastien a voulu "faire des rectifications" sur les on-dits autour de l'appel d'Emmanuel Macron à Jean-Marie Bigard. Il a également indiqué que le président était "un peu fâché" contre l'humoriste, qui a annoncé ce matin qu'il pourrait éventuellement être candidat en 2022. Intermédiaire entre celui qu'il qualifie d'"ami" et le chef de l'Etat, à qui il a donné le numéro de Bigard, Patrick Sébastien a voulu donner sa version de l'histoire. 

"J'ai reçu un message du président il y a environ un mois", a expliqué Patrick Sébastien. "Il avait vu que Bigard avait été brimé, on l'avait empêché de dire je sais pas quoi... et il voulait l'appeler pour lui dire qu'il était pour la liberté d'expression, il voulait lui parler, être sympa avec lui".

"Le président est assez fâché"

Patrick Sébastien a assuré "qu'en aucun cas", "Macron n'a appelé Bigard pour lui parler de politique", ou "le consulter sur quoi que ce soit".

"Il ne l'a pas appelé pour lui demander son avis, mais Jean-Marie l'a fait, et il a bien fait".

Mais les fuites autour de cette conversation et le récit qu'en a fait Jean-Marie Bigard semblent avoir déplu à Emmanuel Macron.

"Jean-Marie Bigard a profité de la conversation pour lui parler d'autre chose, mais je ne vous cache pas que le président est assez fâché", a confié Patrick Sébastien. "Jean-Marie c'est mon ami, mais il a déconné. Le président l'a appelé par gentillesse, pour le soutenir, lui dire qu'il tenait à la liberté d'expression, et il se retrouve à dire que Macron l'a appelé pour lui demander son avis, et il se met à lui cracher dessus". 

"Il lui en veut un peu, il est pas trop content. Il me dit 'Comment ça se fait que j'ai appelé ce garçon pour lui faire du bien, et que je me retrouve à me faire insulter?", a-t-il ajouté.

"Il y a un problème d'égo"

Après une vidéo publiée le 9 mai dernier, dans laquelle il réclamait la réouverture des bars et critiquait violemment la manière dont le gouvernement a géré la crise du coronavirus, Jean-Marie Bigard avait assuré la semaine passée avoir reçu un appel du président de la République. 

Interrogé ce mercredi sur une possible candidature à la présidentielle 2022, l'humoriste s'est déclaré possiblement "tenté". Une ambition que lui déconseille Patrick Sébastien.

"C'est mon copain, mais franchement, nous on est des saltimbanques, il faut qu'on reste dans notre rôle", explique-t-il. "Si on veut rendre heureux les gens, c'est en faisant notre métier, en les amusant. Là, il y a un problème d'égo qui me dépasse".
Nawal Bonnefoy