BFMTV

Cédric Villani s'est lui-même surnommé le "Lady Gaga des mathématiques"

Le mathématicien et député LaREM Cédric Villani, le 14 février 2018 à l'Assemblée nationale à Paris.

Le mathématicien et député LaREM Cédric Villani, le 14 février 2018 à l'Assemblée nationale à Paris. - Bertrand Guay - AFP

Le site américain The Verge a récemment désigné le mathématicien et député LaREM Cédric Villani comme "le Lady Gaga des mathématiques". Un surnom qui suit le scientifique depuis plusieurs années déjà.

Vue de l'étranger, la vie politique d'un pays peut paraître bien nébuleuse parfois, entre les affaires de corruption, les guerres intestines au sein des partis politiques et le fonctionnement technique des élections. Pour attirer l'attention de leurs lecteurs nationaux, les médias misent donc sur les figures nouvelles, atypiques ou emblématiques.

A cet exercice, Cédric Villani est le "client" parfait: mathématicien lauréat de la médaille Fields, membre de l'académie des Sciences, et depuis peu député LaREM de la 5e circonscription de l'Essonne, sans n'avoir jamais eu de mandat auparavant. Le tout habillé dans un style assez extravagant: lavallière, broche et costume trois pièces, dans des couleurs aléatoires.

A l'occasion de la remise de son rapport sur l'intelligence artificielle ce mercredi, le site américain spécialisé dans l'actualité tech The Verge a intitulé son portrait de Cédric Villani: "Faites la connaissance du "Lady Gaga des mathématiques", à la barre de la task force française sur l'IA".

"Je porte ces vêtements depuis des années"

Le surnom est chéri des médias internationaux. En 2016, le quotidien espagnol El País l'employait déjà, tout comme le New Yorker en 2015. Mais d'où vient ce surnom? La première occurrence sur Google dirige vers un article de Télérama du 21 octobre 2011, où… Cédric Villani lui-même déclarait: "Je suis un peu la Lady Gaga des mathématiques".

"La médiatisation a été forte surtout pour des raisons triviales, d'ordre vestimentaire. (...) Mais je porte ces vêtements depuis des années, je n'ai rien changé", précisait-il alors.
L.A.