BFMTV

Blanquer confie à Villani une mission pour améliorer l'enseignement des maths

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, le 18 octobre 2017 à l'Élysée

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, le 18 octobre 2017 à l'Élysée - Ludovic Marin-AFP

"Les mathématiques, c'est la vie", a déclaré ce jeudi le ministre de l'Éducation nationale. Jean-Michel Blanquer a confié une mission à Cédric Villani, député LREM et lauréat de la Médaille Fields.

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce jeudi qu'il confiait une mission au député de La République en marche et mathématicien, Cédric Villani, détenteur de la Médaille Fields, et à l'inspecteur général de l'Éducation nationale, Charles Torossian, pour améliorer l'enseignement des maths à l'école. "Les mathématiques, c'est la vie", a-t-il précisé.

"Je (leur) demande de travailler sur ce que nous devons faire pour donner cet appétit des mathématiques à tous les enfants", en s'inspirant notamment de la méthode dite de Singapour, a déclaré le ministre sur RTL.

Chaque année, Singapour caracole en tête des études internationales sur les systèmes éducatifs, dont le célèbre classement Pisa, qui évalue les compétences des enfants de 15 ans dans 70 pays, ou encore l'étude Timss, qui porte uniquement sur les compétences en mathématiques et sciences. La méthode dite de Singapour est en en réalité une synthèse de nombreuses pratiques didactiques et pédagogiques pour l'enseignement des mathématiques.

Des recommandations fin janvier

Il ne s'agit pas de "transposer" directement cette méthode mais d'avoir la même démarche que celle qui a réussi à Singapour, en partant "des sciences cognitives", en ayant "un enseignement structuré" et en le faisant "à la française", a détaillé Jean-Michel Blanquer, qui avait déjà déclaré vouloir que les enfants de CP et CE1 maîtrisent les quatre opérations de base.

Cédric Villani et Charles Torossian "devront rendre leur copie fin janvier" et le ministre attend un "impact" de leurs recommandations "sur les formations" des enseignants "dès la rentrée prochaine". "On doit être une grande nation mathématique", a-t-il souhaité.

"Il faut que cette culture mathématique soit plus présente à l'école primaire, que nous ayons des outils pédagogiques, comme le boulier, les poids et mesures, parfois du matériel de type Montessori", a-t-il ajouté

Selon un sondage CSA Research, réalisé pour Le Point, avec RTL et dévoilé ce jeudi, 61% des Français ont bien aimé les mathématiques à l'école, mais 65% estiment que leur enseignement ne donne pas satisfaction.
C.H.A. avec AFP