BFMTV

Grève du 5 décembre: Macron bouleverse son agenda international et n'ira pas à la COP 25

Emmanuel Macron au congrès des maires, à Paris, le 19 novembre 2019.

Emmanuel Macron au congrès des maires, à Paris, le 19 novembre 2019. - IAN LANGSDON / POOL / AFP

Emmanuel Macron a été contraint de bouleverser son agenda international, en raison du mouvement de grève intersyndical du 5 décembre qui est en train de se durcir.

Le chef de l'État a décidé de bouleverser son agenda diplomatique, à l'approche du mouvement social du 5 décembre prochain, a-t-on appris ce jeudi, confirmant une information du JDD. Emmanuel Macron ne se rendra donc pas à la COP 25 à Madrid en Espagne, le 1er et 2 décembre.

L'entourage du président affirme que le mois de décembre va être très chargé sur le plan national, et sous-entend ainsi qu'il est plus judicieux d'être présent à Paris pour surveiller de près le vaste mouvement social qui est en train de se constituer en opposition à la réforme des retraites. Pour la première fois, les gilets jaunes appellent à un mouvement en semaine et à s'allier aux syndicats.

Voyage en Côte d'Ivoire reporté

Les 10 et 11 décembre, le président devait se rendre en Côte d'Ivoire mais le voyage est reporté "à la fin de l'année ou au début de l'année 2020" car jugé "trop risqué dans le contexte actuel".

Le chef de l'État se rendra tout de même au sommet de l'Otan à Londres où il devrait rencontrer le président Trump à la veille de la grève du 5 décembre, soit les 3 et 4 décembre. Enfin, il devrait être présent au Conseil européen des 12 et 13 décembre à Bruxelles.

Camille Langlade avec Jeanne Bulant