BFMTV

Marche blanche contre l'antisémitisme: "Tout ce qui rassemble grandit", dit Edouard Philippe

Edouard Philippe à l'Assemblée nationale le 28 mars.

Edouard Philippe à l'Assemblée nationale le 28 mars. - BFMTV

Le Premier ministre a lancé un appel à l'unité devant les députés, à quelques heures de la marche blanche contre l'antisémitisme.

Avec cette phrase, Edouard Philippe lance un appel à l'unité: lors des questions au gouvernement mercredi, le Premier ministre a rappelé que " lorsqu'il s'agit de lutter contre l'obscurantisme ou contre l'antisémitisme ou contre le fanatisme, tout ce qui rassemble grandit".

Une façon de réagir au refus du Crif de voir le FN et la France insoumise participer à la marche blanche contre l'antisémitisme qui a lieu ce mercredi soir, après le meurtre de Mireille Knoll. Les représentants de ces deux partis ont prévu, malgré ce refus, d'y participer, après la déclaration du fils de la victime prenant ses distances vis-à-vis du Crif.

Ovation sur les bancs de l'Assemblée

Le Premier ministre a par ailleurs dénoncé cet "antisémitisme qui ne passe pas, qui demeure, se transforme, reparaît, mute", en évoquant le meurtre de Mireille Knoll, "un assaut d'une infâme brutalité", "à la fois motivé par des considérations crapuleuses et des relents antisémites". Une déclaration accueillie par une ovation sur tous les bancs de l'Assemblée. 

Il s'en est pris également aux réseaux sociaux, et a rappelé qu'il souhaitait créer "un statut intermédiaire" entre le statut d'hébergeur et d'éditeur de sites. 

A. K.