BFMTV

Emmanuel Macron: "On peut être de gauche et réussir"

Emmanuel Macron, sur le plateau Des paroles et des actes.

Emmanuel Macron, sur le plateau Des paroles et des actes. - Capture d'écran France 2

Trop libéral, ami de la finance, épouvantail de la gauche de la gauche, Emmanuel Macron était invité jeudi soir de l'émission Des paroles et des actes. L'occasion pour le ministre de l'Economie de défendre sa place et ses réformes.

Emmanuel Macron, 38 ans, ex-banquier d'affaires pour la banque Rothschild, et ministre de l'Economie depuis six mois. Le CV de l'actuel locataire de Bercy surprend et s'est attiré e violentes critiques. Invité de l'émission de France 2, Des paroles et des actes, Emmanuel Macron est largement revenu sur son parcours. 

"La politique? J'y pensais. Je porte mes convictions depuis très longtemps. (...) Mais à 13 ans, alors que je vivais en province, je n'envisageais pas d'intégrer l'ENA", a confié le ministre de l'Economie. 

Nommé en août dernier, Emmanuel Macron a expliqué que "quand on est mis face à ses responsabilités, il faut les prendre. C'est ce qu'il s'est passé il y a six mois".

"J'ai beaucoup travaillé"

Depuis sa nomination, le successeur d'Arnaud Montebourg est sous le feu des critiques, notamment pour son ancienne fonction de banquier d'affaires qu'il a occupée pendant quatre ans au sein de la banque Rothschild.

"J'étais aux côtés de François Hollande pendant la campagne. Etre banquier ce n'est pas la finance", se défend Emmanuel Macron. "Cette finance sans visage, dérégulée, elle a coûté très cher aux Etats, au peuple", accuse même le ministre de l'Economie.

Insistant à plusieurs reprises sur le fait qu'il a "beaucoup travaillé", il a ensuite, assure-t-il, "gravi les échelons".

"On peut être de gauche et réussir. Je ne me considère pas comme riche", scande alors Emmanuel Macron. Avant de trancher: "J'ai choisi de gagner dix fois moins pour servir mon pays".

Le ministre de l'Economie a alors défendu sa politique qualifiée par ses détracteurs de libérale. "Qu'on me dise libéral? Ce mot a beaucoup de significations. Si libéral veut dire abolir toutes les règles, je ne le suis en aucun cas", a commenté Emmanuel Macron, à destination de la gauche de la gauche. "Si c'est trouver les bons endroits pour trouver la règle, déverrouiller les énergies, je veux bien assumer ce terme", a-t-il poursuivi.

J.C.