BFMTV

Gilets jaunes: Emmanuel Macron admet avoir commis une "erreur fondamentale" sur la gestion de la crise

A Genève ce mardi, le président de la République a prononcé un discours pour le centième anniversaire de l'Organisation internationale du travail. A cette occasion, il a esquissé un début de mea culpa concernant la gestion de la crise des gilets jaunes.

Lors de son discours pour les 100 ans de l'Organisation internationale du travail (OIT) à Genève, Emmanuel Macron a évoqué ce mardi le mouvement de contestation des gilets jaunes qui remue la France depuis le 17 novembre dernier. Le président de la République a esquissé un début de mea culpa sur la gestion de la crise. 

"Il faut savoir constater ce qu'on a mal fait"

"Quand le peuple français dit avec force ce qu’il a dit, Il faut savoir l'écouter, savoir constater ce qu’on a mal fait, ne pas arrêter de faire ce qu’on doit faire, savoir changer de méthode et entendre le message profond", a-t-il déclamé en clôture du discours.

"Nous avons parfois construit des bonnes réponses mais trop loin de nos concitoyens. C’était une erreur fondamentale. Nous devons transformer notre manière de faire (...) et remettre l’homme au cœur, l’humanité au cœur. Je ne veux pas commettre la même erreur", a continué le chef de l'Etat. 

Une allocution qui donne le ton de la politique à venir du gouvernement alors que l'acte II du quinquennat doit commencer ce mercredi avec le discours de politique générale du Premier ministre, Edouard Philippe.

Julia Van Aelst avec Ambre Lepoivre