BFMTV

François de Rugy se rallie à Emmanuel Macron

Le député de Loire-Atlantique François de Rugy, le 30 mars 2015.

Le député de Loire-Atlantique François de Rugy, le 30 mars 2015. - Thomas Samson - AFP

L'ex-candidat écologiste de la primaire à gauche rompt ainsi son engagement de respecter les résultats du scrutin et de soutenir le vainqueur, Benoît Hamon. Une annonce officielle qui vient confirmer une information de RMC.

C'est confirmé. François de Rugy, le président du Parti écologiste, a annoncé lors d'une interview à France info qu'il soutenait Emmanuel Macron dans la course à la présidentielle, confirmant une information de RMC. La nouvelle était attendue depuis quelques jours, notamment depuis sa visite au QG du candidat d'En Marche! jeudi. Son entourage avait précisé qu'il rendrait son choix public ce mercredi.

"Je choisis de m'engager dans la recomposition politique qui a été lancée par Emmanuel Macron", a déclaré le député. 

"J'avais dit que j'étais pour la construction d'un rassemblement large. Moi ce n'est pas du tout le rassemblement tel que je le concevais", a-t-il précisé, à propos de l'alliance de gouvernement évoquée par Benoît Hamon le soir de sa victoire à la primaire à gauche.

"Moi je n'ai rien négocié, j'y vais en m'engageant pleinement", a aussi précisé le député, à propos de son ralliement. 

Pas de sanctions en vue

Le député de Loire-Atlantique rompt ainsi avec l'engagement de tous les participants à la primaire à gauche de respecter le résultat du scrutin. François de Rugy ne soutiendra pas Benoît Hamon, de même qu'il avait annoncé ne pas voter pour lui au second tour du vote organisé par le Parti socialiste. Il n'avait soutenu aucun des deux finalistes, mais s'était dit certain de ne pas voter pour l'ancien ministre de l'Education.

D'après nos informations, il ne sera pas sanctionné par le Parti socialiste pour cette infidélité, car le PS n'ayant pas financé sa campagne pour la primaire, comme il l'a fait pour les prétendants socialistes, il ne peut rien réclamer à François de Rugy. Solférino évoque tout de même "une faute morale" de sa part. 

Comme l'expliquaient ses proches il y a quelques jours pour justifier ce choix, François de Rugy serait "surpris par le fait qu'Hamon ne s'adresse qu'à Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon". Ses fidèles ont également souligné son indépendance: "François De Rugy est libre et cohérent", ont-ils fait valoir. 

Candidat aux législatives avec En Marche!

S'il évoque des "divergences" avec Benoît Hamon pour expliquer encore son choix, François de Rugy estime qu'Emmanuel Macron a "évolué" sur l'écologie.

Le député de Nantes a également annoncé qu'il se représenterait aux législatives de juin, "logiquement" sous l'étiquette du mouvement En Marche!, même s'il ne s'est pas encore inscrit, comme Emmanuel Macron a appelé les prétendants à le faire. L'examen des candidatures par la Commission nationale d'investiture d'En Marche! doit commencer ce samedi. 

Charlie Vandekerkhove