BFMTV

Besancenot voit les annonces de Macron comme "une synthèse entre Hollande et Sarkozy"

Le porte-parole du NPA Olivier Besancenot, le 26 avril 2019 sur BFMTV.

Le porte-parole du NPA Olivier Besancenot, le 26 avril 2019 sur BFMTV. - Capture BFMTV

Le porte-parole du NPA juge que le Président s'est adressé jeudi soir aux Français avec une "espèce d'infantilisation qui devient franchement insupportable".

"On entend toujours le même discours: une dose de proportionnelle, baisser le nombre de parlementaires, abaisser le seuil d'éventuelles consultations populaires…" La réaction du porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) Olivier Besancenot est amère, au lendemain des annonces du président de la République à l'issue du grand débat national.

"Ses promesses, ce sont des redites; on a l'impression que c'est une synthèse entre Hollande et Sarkozy réunis", juge sur notre antenne l'ancien candidat aux présidentielles de 2002 et 2007.

Pour Olivier Besancenot, il faudrait avant tout "dé-professionnaliser la politique". "C'est-à-dire faire en sorte, par exemple, que les élus qui ont un mandat ne gagnent pas plus que le salaire moyen de la majorité de la population. Comme ça on éviterait qu'il y ait des gens qui fassent carrière en politique", illustre-t-il.

"On a compris; on n'est simplement pas d'accord"

Afin, pour le porte-parole du NPA, qu'il y ait "une démocratie qui fonctionne du bas vers le haut, et non du haut vers le bas". Comme, estime-t-il, "la caricature que Monsieur Macron nous a démontrée hier, qui faisait ses grands cours à tout le monde, en continuant avec cette espèce d'infantilisation qui devient franchement insupportable".

"Je le dis et je le répète, la forme chez Monsieur Macron rejoint énormément le fond: on va nous prendre de haut en nous expliquant qu'on n'aurait pas compris. On a compris; on n'est simplement pas d'accord", conclut Olivier Besancenot.

dossier :

Nicolas Sarkozy

Liv Audigane