BFMTV

FN: Marine le Pen ne craint "en aucune manière" une scission de son père

En déplacement à Prague mercredi, la présidente du FN a dit ne craindre "en aucune manière" une scission de Jean-Marie Le Pen.

"Je ne peux pas empêcher les initiatives parallèles individuelles". C'est par ces quelques mots que la présidente du Front national Marine Le Pen a répondu aux questions des journalistes, lors d'un déplacement à Prague mercredi, sur la menace que laisse planer Jean-Marie Le Pen de créer un nouveau parti après sa suspension du FN. Craint-elle une scission de son père? "En aucune manière", a-t-elle rapidement évacué, le visage grave.

Le partriarche frontiste a expliqué mardi sur France 2 "réfléchir" à la création d'un nouveau parti, se disant "blessé" par le verdict du bureau exécutif -"un peloton d'exécution"- qui l'a suspendu lundi du FN.

Interrogée par ailleurs sur la mise en examen mardi de son microparti Jeanne dans l'enquête sur le financement des campagnes du Front national, Marine Le Pen a estimé qu'il s'agissait d'une "mesure administrative parfaitement classique" qui "ne démontre aucune culpabilité". "Nous n’avons absolument rien à noue reprocher dans le processus de financement des élections", a-t-elle assuré.

V.R.