BFMTV

Blocage des prisons: Phillippot soutient les surveillants "abandonnés"

Le président des Patriotes est l'invité de Jean-Jacques Bourdin, ce lundi matin, pour RMC et BFMTV.

Il affiche son soutien. Invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin sur RMC et BFMTV, Florian Philippot s'est exprimé sur le blocage des prisons, qui s'est renforcé en ce début de semaine après maintenant plusieurs jours de crise. S'il était au gouvernement, l'ex-proche de Marine Le Pen soutiendrait le mouvement des agents pénitentiaires.

"C'est extraordinaire que dans le même temps on a annoncé la mise en place de téléphones individualisés dans les cellules des prisonniers, que depuis des années les surveillants ont le sentiment d'être d'être laissés pour compte, abandonnés", déplore le président des Patriotes sur notre antenne.

Pour lui, la solution passerait par la construction de nouveaux centre pénitentiaires:

"Il y a des choses assez simples, d'abord il faut plus de prisons, plus de places de prisons", préconise notre invité. "On l'a un peu fait, mais généralement pour remplacer d'anciennes prisons, donc on n'a pas crée de nouvelles places", déplore l'ancien vice-président du Front national.

Pour des prisons "dignes"

Celui qui est également député européen revient ensuite sur les revendications des agents pénitentiaires: "Ils réclament des moyens humains, de la sécurité par des moyens matériels, des prisons ultra-sécurisées", mais "pas question de créer n'importe quoi", précise l'élu, qui souhaite également voir se créer des centres de rétention "dignes".

Jé. M.