BFMTV

Louis Aliot: le FN "continue à marcher" sans Florian Philippot et Marion Maréchal-Le Pen

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin, le vice-président du FN a estimé que "les absents" avaient "toujours tort".

Elle manque au débat mais pas au parti. Alors que Marion Maréchal-Le Pen s'est récemment étonnée de "manquer" au Front national, tant son nom revient régulièrement dans les discussions ces dernières semaines, Louis Aliot lui a répondu ce lundi matin sur BFMTV et RMC. "Quand il y a des talents, ils manquent toujours au débat", a reconnu le vice-président et député du FN, interrogé par Jean-Jacques Bourdin. Pour autant, il ne s'est pas montré très tendre à l'égard de la nièce de Marine Le Pen, qui a décidé de tourner momentanément la page avec la politique. 

"Moi je pense qu’on est très vite remplacé en politique et qu’on vous oublie très vite", a-t-il déclaré.

Dans le même panier que Philippot

"On continue, elle n'est pas là et ça continue à marcher. Comme Philippot n'est pas là et on continue à marcher", a ajouté Louis Aliot, qui a mis sur le même plan le départ de l'ex-députée du Vaucluse et celui de l'ancien vice-président, qui se consacre désormais à sa formation, Les Patriotes.

A leur propos, le député a en outre estimé que les "absents" avaient "toujours tort" et que "les cimetières" étaient "remplis de gens qui se croyaient indispensables". 

Une manière de répondre aux interrogations sur la santé du parti. Prise dans un travail de refondation qui s'accompagne d'une tournée sur le terrain, la formation d'extrême-droite a du mal à se faire entendre dans l'opposition depuis ses défaites à la présidentielle et aux législatives. "La politique c’est ça, parce que la vie elle avance et il faut bien préparer l’avenir. Et nous préparons l’avenir aujourd’hui", a martelé l'élu. 

Charlie Vandekerkhove