BFMTV
Politique

"Emmerder les non-vaccinés": l'examen du projet de loi sur le pass vaccinal de nouveau suspendu après les déclarations de Macron

L'hémicyle de l'Assemblée nationale à Paris, le 6 octobre 2020

L'hémicyle de l'Assemblée nationale à Paris, le 6 octobre 2020 - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

Les propos d'Emmanuel Macron, qui affirme dans une interview au Parisien vouloir "emmerder" les non-vaccinés, ont eu des répercussions dans l'hémicyle. Les oppositions ont obtenu une nouvelle suspension de séance, alors que l'examen du projet de loi sur le pass vaccinal a déjà pris du retard.

L'examen du projet de loi sur le pass vaccinal a été de nouveau suspendu en pleine nuit mercredi en raison du chaos provoqué dans l'hémicycle par les propos du président Macron disant vouloir "emmerder" les non-vaccinés.

Les oppositions se sont vivement indignées de cette sortie présidentielle, jugée "indigne" d'un chef de l'Etat.

"Les conditions d'un travail serein ne sont pas réunies", a déclaré le président de séance, Marc Le Fur (LR), en annonçant que les débats reprendraient mercredi à 15 heures.

Un nouveau contre-temps pour l'exécutif, qui complique le calendrier prévisionnel, qui tablait sur une entrée en vigueur du pass vaccinal aux alentours du 15 janvier.

François de La Taille avec AFP