BFMTV

L'antisèche actu: Le Foll au chevet des Bretons, Twitter affole la Bourse

-

- - -

Pour être certain d'assurer à la machine à café dès votre arrivée au bureau, ne manquez pas l'antisèche de BFMTV.com qui a sélectionné les infos dont vous allez entendre parler aujourd’hui.

> Hollande lance les commémorations de la Grande Guerre

François Hollande a lancé ce jeudi les commémorations du centenaire de la Grande Guerre de 1914-1918 en expliquant que la Libération de la France et le centenaire de la Première Guerre mondiale seraient célébrés distinctement, "de par leur singularité". "Ces deux événements arrivent à un moment où la France s'interroge sur elle-même et son avenir", a dit François Hollande. "Je veux donner un sens à l'acte même de commémorer", a martelé le président.

Parmi les annonces faites par le chef de l'Etat, les "fusillés pour l'exemple" auront désormais leur place au musée des Invalides.

> Démarrage exceptionnel pour l'action Twitter

-
- © -

Twitter démarre en trombe. Peu après son début de cotation à la Bourse de New York, l'action du réseau social s'échangeait à plus de 46 dollars, soit un bond de près de 80% comparé au prix de 26 dollars qui avait été fixé mercredi soir. A la clôture, 22 heures, heure française, sa cote atteignait 44,90 dollars.

Pour ses débuts, l'action a été cotée à 45,10 dollars. Les transactions, quant à elles, ont porté sur 13 millions d'actions au cours de la première minute d'échanges. Twitter a introduit 70 millions d'actions sur le New York Stock Exchange (NYSE) où ils s'échangent sous le symbole "TWTR". Une option de surallocation portant sur 10,5 millions d'actions supplémentaires peut encore être exercée pendant 30 jours.

> Fiona: confrontation de la mère et de son compagnon vendredi

-
- © -

La mère de Fiona, Cécile Bourgeon, et son compagnon Berkane Makhlouf seront confrontés vendredi à Clermont-Ferrand par les juges qui enquêtent sur la mort de la fillette de cinq ans.

Le 22 octobre dernier, Cécile Bourgeon a été mise en examen à son tour pour "coups mortels aggravés", comme son compagnon, une qualification criminelle alors que les juges lui reprochaient jusqu'alors quatre délits, dont le "recel de cadavre" et la "non assistance à personne en danger".

Le corps de Fiona n'a toujours pas été retrouvé malgré trois opérations de recherches autour du lac d'Aydat (Puy-de-Dôme), à une vingtaine de kilomètres au sud de Clermont-Ferrand.

> Stéphane Le Foll va discuter avec les "bonnets rouges"

-
- © -

Les ministres de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, et de l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, sont attendus de pied ferme vendredi en Bretagne où l'industrie agroalimentaire traverse une crise sans précédent. La matinée organisée par la Banque publique d'investissement (BPI) s'inscrit dans l'élaboration du "Pacte d'avenir pour la Bretagne" qui doit aider la région à se relever.

Christian Troadec, le maire DVG de Carhaix et l'un des porte-parole du mouvement des "bonnets rouges", a fait savoir jeudi qu'il ne "croit pas" à cette solution proposée par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault pour sortir la région de la crise.

> Affaire Tapie: les juges présentent de nouveaux éléments

Bernard Tapie a de nouveau été entendu jeudi par les juges du pôle financier de Paris. L'homme d'affaires devait répondre à leurs questions dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage de son litige avec le Crédit Lyonnais, arbitrage qui lui a accordé 403 millions d'euros en 2008 pour solder le contentieux.

Les juges chargés du dossier soupçonnent un simulacre d'arbitrage, qui aurait été organisé par Bernard Tapie, son avocat Maurice Lantourne et l'un des trois juges-arbitres Pierre Estoup. Tous trois ont été mis en examen pour escroquerie en bande organisée. 

Bernard Tapie a dit aux juges qu'il "pourrait faire face à ses engagements" financiers, comme le journal La Provence, en utilisant "le patrimoine personnel qui est le sien", a déclaré son avocat Hervé Temime sur BFMTV jeudi. Si besoin, l'ancien président de l'OM "est prêt à hypothéquer son hôtel particulier à Paris", a-t-il poursuivi.

S.A.