BFMTV

"J'ai un éthos de droite": pourquoi Emmanuel Macron s'entend si bien avec Philippe De Villiers

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron - AFP

Le président de la République s'est trouvé un ami de taille en la personne de Philippe de Villiers. Les deux hommes s'apprécient beaucoup et cette relation a visiblement une incidence politique.

En août 2016, Emmanuel Macron, alors ministre des Finances de François Hollande, rencontrait Philippe de Villiers, fondateur du Mouvement pour la France (MPF). La proximité entre Emmanuel Macron et "l'entrepreneur culture" qu'il était venu saluer avait alors autant étonné qu'elle avait été commentée.

Depuis, leur relation semble toujours au beau fixe, comme le révèle Le JDD, ce dimanche. Lors de la finale de la dernière coupe de France de football, les deux hommes sont de nouveaux apparus très complices, échangeant pendant une grande partie de la rencontre opposant le Paris-Saint-Germain aux Herbiers, un club vendéen apprécié par Philippe de Villiers, ancien président du conseil général du département. L'ancien député européen, également candidat aux présidentielles de 1995 et 2007, a d'ailleurs été directement invité par l'actuel chef de l'Etat.

Car, visiblement, Philippe de Villiers a également su charmer l’entourage du Président. A commencer par son épouse: "Brigitte adore Villiers. Elle a un faible culturel pour les gens de cette droite qui sent la terre, les clochers, les semailles et les moissons", assure un ami du couple présidentiel. Quant à Emmanuel Macron, il justifie cette nouvelle amitié par des valeurs communes: "J'ai un éthos de droite", aurait-il assuré à un conseiller, toujours selon Le JDD.

Incidence politique

Dans Le casse du Siècle, le document que nous avons diffusé il y a peu, Philippe de Villiers était déjà revenu sur sa rencontre avec Emmanuel Macron et sur leur bonne entente. "Je pense qu'il m'aime bien et que s'il avait une soirée à perdre, il préférerait la passer avec moi qu'avec Castaner", s'était déjà targué le fondateur du MPF. Une sortie qui aurait d'ailleurs beaucoup fait rire le couple Macron, toujours selon les indiscrétions du Journal du dimanche.

Mais cette bonne entente ne s'arrête pas là: elle pourrait même avoir eu des conséquences politiques. Ainsi, cette solide relation aurait joué dans la décision d’arrêter le projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. "J’ai pesé lourd", assure en tout cas Philippe de Villiers, qui a transmis plusieurs notes sur le dossier à l'Elysée avant la prise de décision:

"J’ai plus d’influence aujourd’hui sur la vie politique française que lorsque j’étais en pleine activité", s'amuse celui qui sera même prévenu en avance de la décision par le Premier ministre Edouard Philippe.

Guillaume Dussourt