BFMTV

"Il faut repenser les carrières": lors d'un bain de foule, Macron tente d'expliquer sa réforme des retraites

"Je ne vais pas vous dire, 'on va travailler jusqu'à 62 ans de toute éternité'. Ce n'est pas vrai", a notamment déclaré le chef de l'État.

La phrase, même si elle ne surprendra pas grand-monde, annonce la couleur. Lors d'un long bain de foule à Bormes-les-Mimosas ce samedi, à l'occasion de la commémoration des 75 ans de la Libération, Emmanuel Macron a été interrogé au sujet de la réforme des retraites. Il s'agit d'un des textes majeurs de la prochaine rentrée gouvernementale

"Il faut que, passé un certain âge, on repense les tâches, qu'on repense les carrières différemment, mais je ne vais pas vous dire, 'on va travailler jusqu'à 62 ans de toute éternité'. Ce n'est pas vrai", a notamment déclaré le chef de l'État face à des Français inquiets pour leur retraite. 

"On vit plus longtemps!"

Défendant la solidité globale du système français de retraite, Emmanuel Macron a tenu à rappeler que l'on "vit plus longtemps". Le sous-entendu étant que la durée de cotisation nécessaire évoluera en conséquence. 

"On va devoir, de toute façon, rentrer dans un système où il faut qu'on accepte aussi qu'il y ait des temps de travail" repensés, a ajouté le président de la République. 

SUD-Rail, troisième syndicat de la SNCF, a d'ors et déjà appelé à faire grève et à manifester contre la réforme le 24 septembre. C'est déjà le jour de mobilisation choisi par la CGT contre le projet gouvernemental de régime universel de retraite par points.

Jules Pecnard