BFM Business

Retraite: le syndicat Sud-Rail rejoint la CGT pour manifester le 24 septembre

Selon Sud-Rail, le futur "système de retraite par points ne visera qu'à réduire les pensions et à allonger la durée de cotisation."

Selon Sud-Rail, le futur "système de retraite par points ne visera qu'à réduire les pensions et à allonger la durée de cotisation." - AFP

SUD-Rail, troisième syndicat de la SNCF, appelle à faire grève et à manifester contre la réforme des retraites le 24 septembre. C'est déjà le jour de mobilisation choisi par la CGT contre le projet gouvernemental de régime universel de retraite par points.

Certains syndicats se remobilisent à la rentrée de septembre avec dans le collimateur le projet de réforme des retraites instaurant un système universel par points. Ce système par points "ne visera qu'à réduire les pensions et à allonger la durée de cotisation", estime SUD-Rail, 3ème syndicat de la SNCF, qui appelle à la grève et manifestera le 24 septembre "avec la CGT. On veut construire la mobilisation avec autant de monde que possible", a déclaré Erik Meyer, secrétaire fédéral de SUD-Rail.

Pour les cheminots, qui "sur-cotisent déjà", a ajouté le responsable syndical, le régime par points entraînera, "si tout passe en l'état", une "augmentation des cotisations retraites" et une "baisse des pensions pouvant aller jusqu'à 20%", a calculé le syndicat.

Au-delà des retraites, SUD-Rail proteste aussi contre des "projets de liquidation des services publics et de dumping social dans la branche ferroviaire", avec la réforme du rail votée l'an dernier. Il prône la "construction d'une convergence des luttes et d'un niveau de rapport de force qui fera reculer le gouvernement" pour "stopper les régressions sociales".

Dans le rapport du Haut-Commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye, remis en juillet au gouvernement, figurent des préconisations pour le futur système universel par points, dont la mise en place doit débuter en 2025. Il remplacera à terme les 42 régimes actuels, notamment le régime spécial des cheminots. Le rapport devrait servir de base au futur projet de loi de réforme des retraites, qui sera présenté à l'issue d'une concertation.

La Cour des comptes a récemment épinglé les régimes spéciaux de la SNCF, de la RATP et des industries électriques et gazières dont les cotisations des salariés de ces entreprises publiques ne permettent pas d'équilibrer financièrement les comptes de ces régimes.

FO et la CGT ont prévu de mobiliser contre cette réforme, respectivement les 21 et 24 septembre. Les partenaires sociaux seront reçus par le Premier ministre Edouard Philippe les 5 et 6 septembre.

Frédéric Bergé avec AFP