BFMTV

Dans le Var, Macron célèbre "l'héroïsme" et s'accorde un bain de foule avant la rentrée

Après avoir prononcé un discours pour la commémoration des 75 ans de la Libération de Bormes-les-Mimosas, le chef de l'État est allé à la rencontre des Français pendant plus d'une heure et demie.

À une semaine d'une rentrée politique chargée, Emmanuel Macron appelle les Français à se "réconcilier" après les "moments difficiles" traversés au cours des derniers mois. Après la commémoration des 75 ans de la libération de Bormes-les-Mimosas, dans le Var, le président de la République s'est accordé un bain de foule de plus d'une heure et demie avec les habitants venus le voir.

Emmanuel Macron, qui a passé ses congés au Fort de Brégançon, a prononcé un discours devant le maire de Bormes, des élus locaux, d'anciens combattants et quelques 200 à 300 invités. Il a profité de son discours pour tisser des liens entre "l'héroïsme" du passé et "les héros d'aujourd'hui", citant les "élus de la République, membres de la sécurité civile, policiers, gendarmes, militaires, soignants".

Révéler la "force d'âme" des Français

Le chef de l'État avait déjà assisté à ce rendez-vous l'an dernier et promis de renouveler la visite. Il a enchaîné son allocution avec un long bain de foule, en bras de chemise et au côté de son épouse, Brigitte Macron. Quelque 500 personnes se pressaient sur la place principale de Bormes, et le président a enchaîné, dans une ambiance bon enfant, des dizaines de poignées de mains et de selfies.

"Il peut y avoir dans une société des divergences et des débats, il en faut, et il faut savoir les faire vivre. Mais il faut savoir aussi ce qui nous tient, d'où nous venons, ce qui nous lie et ce qui nous permet aussi d'embrasser l'avenir", a commenté Emmanuel Macron auprès des médias présents pour l'occasion, parmi lesquels BFMTV.

"L'héroïsme est encore là dans la société, nous avons cette force d'âme il nous faut maintenant la révéler", a-t-il poursuivi.

Programme chargé

Depuis le début de ses vacances le 25 juillet, Emmanuel Macron n'était sorti que pour un court bain de foule à Bormes, pour la cérémonie du débarquement en Provence et un dîner dans une pizzeria.

Lundi marquera sa véritable rentrée politique et diplomatique avec une rencontre avec Vladimir Poutine à Brégançon, cruciale avant le G7 du week-end prochain. Le président rentrera à Paris mardi, et devrait recevoir dans la semaine le Premier ministre britannique Boris Johnson pour parler du Brexit.

Mercredi, il assistera au conseil des ministres de rentrée, où il devrait exhorter son gouvernement à tenir le cap de ses réformes, dont les deux dossiers phare de l'automne, la loi sur l'extension de la PMA à toutes les femmes et les retraites.

Jules Pecnard avec AFP