BFMTV

Emmanuel Macron entame sa visite aux Antilles en promettant 2 milliards d'investissements d'ici 2022

Emmanuel Macron en visite en Martinique ce jeudi.

Emmanuel Macron en visite en Martinique ce jeudi. - BFMTV

Un an après Irma et Maria, Emmanuel Macron est de retour dans les Antilles françaises pour annoncer un plan d'investissement massif, notamment dans les hôpitaux.

Le président de la République est arrivé ce jeudi à Fort-de-France en Martinique, alors qu'il débute un séjour de quatre jours dans les Antilles françaises,  un an après les ouragans Irma et Maria. 

"Je suis très heureux de revenir un an après Irma" a déclaré le chef de l'Etat, avant d'annoncer. "Le gouvernement s'engage à un vrai plan d'investissement sur les territoires ultra-marins. C'est 2.1 milliards d'euros qui seront investis entre 2019 et 2022".

Les Caraïbes doivent devenir un "pôle d'excellence"

Emmanuel Macron a d'abord évoqué le projet de dispositif d'abattement fiscal pour la vie chère qu'il compte maintenir, mais dont le plafond sera diminué. La mesure touchera, selon lui, "les 4% les plus riches". Le chef de l'Etat a déclaré que 70 millions d'euros seraient "totalement et en toute transparence" réinvestis dans les projets en Outre-mer. "Une mesure juste" a-t-il défendu.

"Nous allons réinvestir sur l'hôpital massivement" a-t-il encore déclaré ce jeudi. Accompagné de la ministre des Solidarités et de la santé Agnès Buzyn, le chef de l'Etat a énoncé les mesures qu'il comptait mettre en place concernant l'hôpital public, "qui a connu de grandes difficultés".  Emmanuel Macron souhaite faire des Caraïbes françaises un pôle "d'excellence sanitaire" entre la Guadeloupe et la Martinique. "On va combler les bénéfices et réinvestir mais il faut un esprit de responsabilité et une vraie concertation en la Martinique et la Guadeloupe. J'en ai assez de l'évacuation sanitaire vers la métropole" a-t-il développé.

Il a ensuite indiqué qu'il souhait développer les filières du tourisme, de la silver économie, accompagnement des personnes âgées, du numérique mais aussi de l'agriculture.

Un voyage perturbé par la tempête Kirk

Pour finir, le président est revenu sur le programme du déplacement présidentiel. Il a annoncé qu'il se rendrait dans les rues de Fort-de-France pour parler du déploiement d'un dispositif "d'attractivité du coeur de ville", et rencontrer l'ensemble des collectivités territoriales. Il devrait évoquer les questions touristiques à Saint-Pierre, où il devait rencontrer un agriculteur avant de rendre hommage à Aimé Césaire, pour qui il a dit avoir une pensée pendant son discours.

Le président a aussi fait allusion à la tempête Kirk qui s'apprête à toucher terre en Martinique et en Guadeloupe ce jeudi. "Le contexte méteorolgique vient bouleverser ce déplacement mais c'est le quotidien des habitants et je serai avec eux au centre opérationnel pour suivre l'évolution" a déclaré Emmanuel Macron pendant son discours. Météo France a lancé une vigilance jaune ce mercredi, pour mettre en garde contre les pluies et vents violents attendus.

Comme il s'y était engagé il y a un an, il est aussi censé se rendre en Martinique, en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barth. Il s'agit du quatrième déplacement d'Emmanuel Macron dans les territoires d'Outre-mer depuis le début de son mandat.

Jeanne Bulant