BFMTV

Affaire "Closer": "Découvrir la réalité sur papier, c’est violent"

Valérie Trierweiler estime qu'une clarification "est nécessaire" sur sa relation avec François Hollande, rapporte un journaliste du "Parisien".

Valérie Trierweiler estime qu'une clarification "est nécessaire" sur sa relation avec François Hollande, rapporte un journaliste du "Parisien". - -

Le journaliste du "Parisien" à l'origine de l'information sur l'hospitalisation de Valérie Trierweiler a pu s'entretenir avec elle. Il décrit à BFMTV une femme "déstabilisée".

La compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler reste lundi soir hospitalisée pour une durée indéterminée. Dimanche, alors que le journaliste du Parisien Frédéric Gerschel tente de savoir comment la Première dame vit les nouvelles révélations sur la vie privée de François Hollande, il finit par l'avoir au téléphone.

"Elle nous a confirmé qu’elle avait été hospitalisée à titre préventif et qu’on lui avait prescrit une cure de repos d’une dizaine de jours", raconte Frédéric Gerschel sur BFMTV. "Apparemment, elle a vécu un choc émotionnel assez fort."

"Le couple se donne quelques jours"

Et de confirmer que Valérie Trierweiler avait, en effet, entendu parler des rumeurs qui prêtaient une relation à Julie Gayet et François Hollande. "Mais découvrir la réalité sur papier glacé, c’est un peu plus violent, et apparemment cela l’a déstabilisée. Maintenant, elle se demande comment gérer tout ça", explique Frédéric Gerschel.

Le couple doit maintenant faire face à de nombreuses questions, à la veille d'une conférence de presse cruciale pour le chef de l'Etat.

"Ils ont convenu de se donner quelques jours pour faire le point, développe Frédéric Gerschel. Evidemment, cette histoire a des conséquences publiques, donc Valérie Trierweiler estime qu’une clarification est nécessaire."

En attendant, la compagne du chef de l'Etat semble avoir besoin de davantage de repos. Selon son cabinet, elle reste hospitalisée pour "une durée indéterminée".

Ariane Kujawski