BFMTV

SONDAGE BFMTV - Régionales: Valérie Pécresse largement en tête des intentions de vote en Île-de-France

Le dernier sondage "L'Opinion en direct", élaboré et mené par l'institut Elabe pour BFMTV, que nous diffusons ce mercredi après-midi, met en évidence la domination de Valérie Pécresse dans la campagne des régionales en Île-de-France. Elle est très largement en tête des intentions de vote devant Jordan Bardella et le RN, l'équipe de la majorité puis les listes de gauche.

Elle fait la course en tête et en a même quelques-unes d'avance sur la concurrence. Ce mercredi après-midi, notre nouveau sondage "L'Opinion en direct", piloté par Elabe pour BFMTV, consacre la domination de Valérie Pécresse, présidente sortante du Conseil régional et représentante de la droite au scrutin, dans les intentions de vote aux régionales en Île-de-France.

Selon ces mesures, elle l'emporte sur ses rivaux non seulement au premier tour mais aussi au second et ce, quels que soient les scénarios considérés par les sondeurs.

Pécresse a près de 20 points d'avance

Valérie Pécresse récolte ainsi 35% des projections au premier tour, dont 92% des sympathisans des Républicains (électorat peu rancunier car elle a quitté cette formation). Elle mord largement, de surcroît, dans l'électorat d'Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle 2017 dans la région: elle en convainc ainsi 28% de voter pour elle. Un coup d'oeil sur les catégories d'âge et classes sociales nous enseigne qu'elle est partout la favorite (avec notamment 49% des suffrages prêtées par les personnes âgées de 65 ans et plus)... sauf parmi les catégories populaires, qui ne la choisiraient qu'en deuxième lieu, avec 26%.

C'est son premier adversaire qui séduit le plus les catégories populaires franciliennes: le candidat du RN Jordan Bardella, crédité de 16% dans les intentions de vote générales, et de 36% au sein de ces électeurs les plus modestes. S'il a largement le soutien des partisans locaux de Marine Le Pen en 2017 (82%), il échoue à se constituer des réserves de voix ailleurs. Laurent Saint-Martin, chef de file de la majorité LaREM, le talonne immédiatement avec son contingent de 15 points... nourri par seulement 35% des électeurs du lauréat de la présidentielle.

Pour la gauche, les perspectives sont peu réjouissantes. Audrey Pulvar, ex-journaliste de télévision et leader du Parti socialiste pour ce scrutin, atteint 12% des intentions de vote. C'est peu mais plus élevé que le total du candidat écologiste Julien Bayou et ses dix points, ou que les 9% de Clémentin Autain, qui emmène l'attelage France insoumise/Parti communiste. Les autres listes, dont celle de la trotskiste au parcours national Nathalie Arthaud, évoluent sous les 2%.

Intentions de vote au 1er tour.
Intentions de vote au 1er tour. © Elabe

Une avance solide au second tour

Si ces instantanés s'avèrent prochent des résultats du 20 juin, Valérie Pécresse améliorerait sa marque du 6 décembre 2015, premier tour de son élection à la région lors duquel elle avait gagné 30,5% des suffrages exprimés, contre les 25,2% du socialiste Claude Bartolone et les 18,4% du frontiste Wallerand de Saint-Just.

Au second tour des régionales à venir, fixé au 27 juin prochain, Valérie Pécresse validerait sans encombres sa victoire. Elabe a en effet étudié trois scénarios possibles, à chaque fois une quadrangulaire avec le nom du leader d'une liste unitaire de gauche (Audrey Pulvar, Julien Bayou ou Clémentine Autain) comme seule variable. Ces trois configurations font la part belle à Valérie Pécresse, jaugée de 37 à 39 points selon les cas.

Au second tour, un rassemblement de la gauche prendrait la deuxième place, sans chatouiller la victoire. Une réunion autour d'Audrey Pulvar serait la plus productive (avec 29% des voix selon le sondage), devant les schémas favorables à Julien Bayou ou Clémentine Autain, toisant tous deux 26%. Laurent Saint-Martin gravite selon les situations entre 18 et 20%. Jordan Bardella, qui confirme son absence de réserve et donc son isolement politique, plafonne encore à 16%.

Projections du 2e tour.
Projections du 2e tour. © Elabe

La notoriété pour Pécresse, Pulvar... et Arthaud

Il dispose du moins de l'électorat le plus résolu du plateau: 81% des gens se prononçant pour lui sont certains d'aller au bout de leur souhait, tandis qu'ils ont 79% à en dire autant pour Valérie Pécresse. Celle-ci peut s'enorgueillir d'une autre statistique cardinale: 56% des interrogés se disent satisfaits de son action à la tête de la région. Nantie de 58% d'images positives, elle devance sur ce point Audrey Pulvar (et sa cote de bonne opinion à 36%) et Jordan Bardella (24%).

Privilège de sortante sans doute, elle est aussi la prétendante la plus connue des électeurs. Ils sont 95% à la connaître "au moins de nom" et 72% assurent "bien" la connaître. Audrey Pulvar est également bien placée: 87% des électeurs la connaissent au moins de nom et 58% la connaissent bien. Le nom de Jordan Bardella est connu de 68% des citoyens franciliens mais seuls 39% d'entre eux pensent "bien" le connaître. Nathalie Arthaud est d'ailleurs plus célèbre que lui (81%), bien qu'ils ne soient que 36% à estimer bien la connaître, mais les intentions de vote la laissent à 1%.

Enfin, Elabe a voulu savoir quelle préoccupation guiderait en priorité le choix des Franciliens pour déterminer la liste de leur choix: ils sont 46% - le total le plus haut - à répondre que la priorité de l'action du futur élu doit être la sécurité. Cette thématique ne relève pourtant pas des compétences du Conseil régional.

Echantillon de 1 144 personnes représentatif des résidents d’Ile-de-France âgés de 18 ans et plus, dont 1 003 inscrits sur les listes électorales. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables
suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé, département et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet du 28 au 31 mai 2021.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV