BFMTV

Régionales: Mariton pointe "l’échec" de Sarkozy

Hervé Mariton ne souhaite pas que Nicolas Sarkozy représente l'opposition à la prochaine élection présidentielle.

Hervé Mariton ne souhaite pas que Nicolas Sarkozy représente l'opposition à la prochaine élection présidentielle. - Dominique Faget - AFP

Réagissant aux résultats du 1er tour des élections régionales, le candidat à la primaire à droite a notamment estimé que l'ancien chef de l'État n'était "pas crédible comme représentant d'alternance".

Quelques heures seulement avant un bureau politique qui s’annonce très animé, certaines divergences au sein du parti Les républicains apparaissent clairement. Avec un responsable désigné, en la personne de Nicolas Sarkozy.

A l’instar d’Éric Woerth, pour qui la droite n’a "pas de leader officiel", Hervé Mariton s’en est pris à l’ancien chef de l’État, aujourd’hui patron du principal parti d’opposition. Selon le candidat à la primaire à droite, les résultats décevants du premier tour des élections régionales soulignent "l'échec de Nicolas Sarkozy car Nicolas Sarkozy, d'évidence, n'est pas crédible comme représentant d'alternance après avoir lui-même, les Français le lui avaient signifié, échoué avant 2012".

"Nous avons besoin de porter un regard totalement neuf"

Sur Sud Radio et Public Sénat, l’élu de la Drôme a néanmoins approuvé la stratégie voulue par l’ancien président. "Je vais dire que sa stratégie de deuxième tour est la bonne et que je la partage", a-t-il convenu, mais "je dirai aussi que pour après demain, nous avons besoin de porter un regard totalement neuf".

"Le pouvoir d'aujourd'hui échoue, le pouvoir d'hier a échoué, il faut faire différemment avec d'autres hommes et d'autres femmes", a-t-il ajouté.

Et de conclure: "On ne peut pas retrouver la confiance des Français en mettant en avant comme principale proposition de l'opposition quelqu'un qui a été clairement sanctionné par les Français en 2012".

Y.D. avec AFP