BFMTV

Lens: Quand Marine Le Pen déloge le socialiste Daniel Percheron de la tribune présidentielle

Marine Le Pen s'excuse par geste de devoir déloger Daniel Percheron, président PS de la région Nord-Pas-de-Calais.

Marine Le Pen s'excuse par geste de devoir déloger Daniel Percheron, président PS de la région Nord-Pas-de-Calais. - Capture France 3

La tribune présidentielle du stade Bollaert-Delelis de Lens a été le théâtre d'une singulière saynète lundi soir. Le président socialiste du conseil régional, Daniel Percheron, a dû laisser sa place à Marine Le Pen arrivée sur les lieux peu après lui.

Lorsque, comme Marine Le Pen, on mène campagne pour les régionales dans le Nord-Pas-de-Calais, le stade Bollaert-Delelis de Lens fait partie de ces endroits incontournables où il faut être vu. Sans être une habituée de ces tribunes, la présidente du Front national était donc venue assister lundi soir au match opposant le RC Lens à l'AS Nancy.

Arrivée un peu en retard avec une délégation de son parti, elle s'aperçoit que la rangée qu'elle est censée occuper l'est déjà... par le président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Daniel Percheron est alors contraint de se lever pour laisser sa place aux nouveaux arrivants. La scène, capturée par la caméra de France 3, montre la candidate tout sourire, s'excusant la main sur le coeur, de devoir déloger l'actuel président de la région. Une image singulière alors que la campagne pour les élections régionales de décembre prochain bat son plein.

Marine Le Pen, accompagnée de ses gardes du corps et de Steeve Briois (maire FN d'Hénin-Beaumont), Sébastien Chenu (tête de liste FN dans la Somme) et Philippe Eymery (tête de liste FN dans le Nord), peuvent alors prendre place sur le banc qui leur était réservé.

Le président du RC Lens invite Daniel Percheron à s'asseoir

Après avoir cédé son siège, Daniel Percheron se retrouve quelques instants debout, ne sachant pas trop où aller. Après ce moment de flottement, Gervais Martel, président du RC Lens, l'invite finalement à s'asseoir près de lui. La disgrâce est réparée.

Après la rencontre, que le RC Lens a gagné sur le score de 1-0, la présidente du Front national a tweeté sa satisfaction et ses félicitations au club local.

Pour les régionales de décembre, Marine Le Pen sera, entre autres, opposée au candidat Les Républicains-UDI Xavier Bertrand, au socialiste Pierre de Saintignon et à Fabien Roussel du Front de gauche-PC. Un sondage BVA pour La Voix du Nord du 23 octobre la donnait largement favorite avec 42% d'intentions de votes pour le 1er tour.

D. N.