BFMTV

Régionales: Marine Le Pen creuse l'écart dans le Nord

Marine Le Pen le 17 décembre 2013 à Nanterre.

Marine Le Pen le 17 décembre 2013 à Nanterre. - Martin Bureau - AFP

La présidente du Front national prend de l'avance face à ses adversaires dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, selon un sondage BVA pour La Voix du Nord. Elle les devancerait d'au moins 15 points au second tour en cas de triangulaire.

Petit à petit, Marine Le Pen gagne du terrain jusqu'à creuser un large écart par rapport à ses adversaires. La présidente du Front national, candidate aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, bénéficierait dès le premier tour d'une confortable avance. Selon un sondage BVA pour La Voix du Nord: elle récolterait 42% des voix si l'élection avait lieu dimanche, contre 25% pour la liste de Xavier Bertrand (Les Républicains) et 15% pour celle de Pierre de Saintignon (PS).

Un score supérieur à celui estimé dans l'étude de septembre, qui créditait Marine Le Pen de 35% des suffrages, contre 30% pour Xavier Bertrand et 18% pour Pierre de Saintignon.

-
- © -

Une déroute historique pour la gauche

Au second tour, Marine Le Pen est donnée gagnante dans tous les cas de figure. Dans le cas d'une triangulaire, la candidate du FN l'emporterait avec 46% des voix devant Xavier Bertrand (29%) et Pierre de Saintignon (25%). Et même si le candidat PS se retirait au profit de Xavier Bertrand, le candidat de la droite ne pourrait pas l'emporter face à Marine Le Pen: elle gagnerait avec 52% des voix contre 48% pour Xavier Bertrand.

"Dans ce cas de figure, près d’un électeur sur deux des listes de gauche envisage de s’abstenir ou de voter blanc, balayant toute perspective de vote républicain", écrit La Voix du Nord. Derrière la victoire du Front national, ce sondage illustre également la déroute historique du PS dans une région historiquement à gauche. Il passerait tout juste les 15%, après avoir frôlé les 30% en 2010 lors des précédentes élections régionales.

En tout, le Parti socialiste ne l'emporterait que dans trois régions en France: en Aquitaine-Poitou-Charente, où il est crédité de 46% d'intentions de vote, en Bretagne avec le même score, et enfin en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées avec 39% des voix. La droite, qui ne dirige qu'une seule région, l'Alsace, depuis 2010, en raflerait sept.

A. K.