BFMTV

Face à Xavier Bertrand, Karima Delli appelle à "ne pas laisser la droite faire des régionales la primaire à la présidentielle"

La candidate de l'union de la gauche s'est adressée aux abstinents du premier tour, les appelant à aller voter dimanche pour contrer la droite et l'extrême-droite au second tour des régionales dans les Hauts-de-France.

"Aidez-nous." Lors du débat sur BFMTV et BFM Grand Lille entre les trois candidats en lice pour le second tour des élections régionales dans les Hauts-de-France, Karima Delli a lancé ce jeudi soir un appel à aller voter. La candidate de l'union de la gauche a demandé à "tous ceux qui n'ont pas voté, et notamment la jeunesse" de "ne laisser personne décider à [leur] place" ce dimanche.

"Ne laissez pas la droite faire de ces élections régionales la primaire à la présidentielle", a-t-elle lancé, alors que le président sortant Xavier Bertrand, arrivé en tête au premier tour, est aussi candidat à la présidentielle.

"Avec ce bulletin, nous avons une occasion unique de relever notre région. Aidez-nous à devenir la première région de la transition écologique et de la justice sociale, aidez-nous à faire en sorte que notre région soit en pleine santé [...] Aidez-vous à être l'alternative heureuse entre la droite et l'extrême droite", a-t-elle insisté.

"Enjeu essentiel"

Candidate à la tête d'une liste alliant socialistes, écologistes, communistes et insoumis, Karima Delli a recueilli au premier tour 19% des voix, arrivant en troisième position derrière l'ex-LR Xavier Bertrand (41,4%) et la tête de liste du Rassemblement national Sébastien Chenu (24,4%). Plusieurs ténors verts se sont rendus mardi à Lille afin d'apporter leur soutien à l'union de la gauche.

"Il y a un enjeu essentiel: remplacer le système Bertrand par le gouvernement Delli, remplacer un clan par la démocratie", a lancé l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot, qui côtoie Karima Delli depuis 12 ans au Parlement européen.

De son côté, Xavier Bertrand, le président sortant de la région, a obtenu le soutien du candidat LaREM, Laurent Pietraszewski, éliminé au premier tour.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV