BFMTV

Valérie Pécresse annonce sa candidature pour la présidentielle de 2022

La présidente de la région Île-de-France sera bien candidate à la prochaine élection présidentielle de 2022.

La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse sera bien candidate à l'élection présidentielle de 2022. Une information BFMTV confirmée par le Figaro pour lequel elle accorde un entretien avant une présence ce soir au 20 heures de TF1.

"Restaurer la fierté française"

Celle qui a récemment été réélue à la tête de la région Île-de-France explique cette décision chez nos confrères du Figaro par sa volonté de "restaurer la fierté française".

"Je ne supporte plus qu’on parle au lieu d’agir. Nous devons rompre avec dix ans de mauvais choix, de demi-mesures, d’indécisions, et en fin de compte l’affaissement de notre pays. Je veux faire plutôt que chercher à plaire", confie la présidente du mouvement Soyons Libres.

À moins d'un an de la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron, Valérie Pécresse dit regretter le "très peu de réformes" menées au cours de ces cinq dernières années et considère que le pays doit prendre "un nouveau départ".

"Je suis prête à être la première femme présidente de la République", poursuit la présidente de la région Île-de-France qui souhaite "remettre le pays en ordre".

Participante à la primaire de la droite

Interrogée sur son éventuelle participation à la primaire de la droite et du centre, Valérie Pécresse répond qu'elle se présentera "en femme libre" mais qu'elle "n'a(i) pas peur de la primaire. Je ferai tout pour gagner et rassembler." Reste que Xavier Bertrand, également ancien membre des Républicains, a plusieurs fois exprimé son intention de ne pas se présenter à ce système de départage. Une position qui laisse planer le scénario de deux candidats de la droite au premier tour de la présidentielle.

"C’est aux Français de la droite et du centre de décider. Personne n’a la légitimité de les priver de ce choix", estime Valérie Pécresse qui refuse d'être vue comme une potentielle future Premier ministre, "les femmes ne sont pas là pour jouer les numéros deux."

Valérie Pécresse et quatre autres prétendus se sont retrouvés mardi dernier à Paris et se sont mis d'accord autour d'une "candidature unique" de la droite en 2022. Sans la présence de Xavier Bertrand.

Benjamin Duhamel et Hugues Garnier