BFMTV

Présidentielle: Macron stable, Le Pen en hausse, Zemmour en baisse, selon un sondage

Photomontage d'Emmanuel Macron le 16 décembre 2016 et de Marine Le Pen le 11 mars 2017 lors de la campagne pour la présidentielle de 2017

Photomontage d'Emmanuel Macron le 16 décembre 2016 et de Marine Le Pen le 11 mars 2017 lors de la campagne pour la présidentielle de 2017 - Eric FEFERBERG, ALAIN JOCARD © 2019 AFP

Le président sortant recueillerait 25% au premier tour face aux candidats LR Xavier Bertrand, Michel Barnier ou Valérie Pécresse, mais 28% face à Éric Ciotti ou de Philippe Juvin.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient toujours en tête si l'élection présidentielle avait lieu dimanche, alors que le candidat putatif Eric Zemmour subit une légère baisse, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche et Sud-Radio publié ce dimanche.

Le président sortant recueillerait 25% (stable) au premier tour face aux candidats LR Xavier Bertrand, Michel Barnier ou Valérie Pécresse, mais 28% face à Éric Ciotti ou de Philippe Juvin.

Les adhérents LR voteront pour choisir l'un des cinq candidats à l'investiture à l'occasion d'un congrès prévu du 1er au 4 décembre.

Zemmour en perte de vitesse

Dans tous ces cas, la candidate du RN Marine Le Pen est stable, entre 19 et 20%, soit trois points de plus qu'en début de mois, alors qu'Éric Zemmour, à 14 ou 15% selon les cas de figure, perd deux à trois points.

Parmi les possibles candidats de droite, Xavier Bertrand recueillerait 13% (stable), Michel Barnier ou Valérie Pécresse 10%. Eric Ciotti est crédité de 6% et Philippe Juvin de 3%.

A gauche, Anne Hidalgo demeure à 6% dans la plupart des configurations et Jean-Luc Mélenchon oscille entre 7,5 et 8,5%, un point devant Yannick Jadot qui se situe entre 6,5% et 7,5%.

Emmanuel Macron devant Marine Le Pen au second tour

En cas de deuxième tour Macron-Le Pen, l'actuel président est crédité de 54% contre 46% pour la candidate d'extrême droite. Il perd deux points par rapport au début du moins (56% contre 44%).

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 1351 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 1510 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

F.R. avec AFP