BFMTV

Présidentielle 2022: Bertrand progresse dans un sondage, mais reste derrière Le Pen et Macron

Xavier Bertrand le 2 juillet 2021 à Lille

Xavier Bertrand le 2 juillet 2021 à Lille - FRANCOIS LO PRESTI © 2019 AFP

Le président de la région Hauts-de-France apparaît pour l'heure le mieux placé à droite, devant ses rivaux Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez, également réélus lors des récents élections régionales.

Xavier Bertrand progresse et reste le mieux placé à droite pour la présidentielle 2022 face à Marine Le Pen et Emmanuel Macron, tous deux toujours largement en tête des intentions de vote, selon un sondage Ifop-Fiducial pour LCI et Le Figaro publié ce dimanche soir.

D'après cette enquête, le premier tour serait nettement dominé par Marine Le Pen (26%) et Emmanuel Macron (24 à 28%), quel que soit le candidat à droite.

La gauche à la traîne

Si c'est l'ex-LR Xavier Bertrand, qui a déjà déclaré sa candidature à l'Elysée, le président des Hauts-de-France recueillerait 18% des voix (+2 par rapport à mai), derrière Emmanuel Macron (24%, -1) et Marine Le Pen (26%, -1).

Valérie Pécresse, présidente (ex-LR, Libres!) de l'Ile-de-France recueillerait, elle 14 % (+4). Dans ce cas de figure, Emmanuel Macron serait à égalité avec Marine Le Pen (26%).

Enfin, Laurent Wauquiez, lui aussi largement réélu lors des récentes régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, recueillerait 13% des voix (+5). Dans cette hypothèse, Emmanuel Macron devancerait Marine Le Pen (28% contre 26%).

À gauche, Yannick Jadot (EELV), Anne Hidalgo (PS) et Jean-Luc Mélenchon (LFI), en très forte baisse, récolteraient entre 6 et 7,5% si tous les trois étaient présents sur la ligne de départ du premier tour.

Victoire large face à Marine Le Pen

Au second tour, Emmanuel Macron gagnerait largement face à Marine Le Pen: 57% (+3) contre 43% (-3). Mais le chef de l'Etat, qui n'a pas encore déclaré sa candidature, s'inclinerait face à Xavier Bertrand par 52% contre 48%. Le président des Hauts-de-France s'imposerait également devant Marine Le Pen (61% contre 39%).

Enquête réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 29 juin au 2 juillet auprès d'un échantillon de 1337 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 1500 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1%.

M.D. avec AFP