BFMTV

Ils ou elles pourraient faire leur entrée au gouvernement

Plusieurs personnalités sont pressenties pour rejoindre le gouvernement d'Emmanuel Macron.

Plusieurs personnalités sont pressenties pour rejoindre le gouvernement d'Emmanuel Macron. - Lionel BONAVENTURE / POOL / AFP

Le nouveau président de la République devra constituer son gouvernement avant les élections législatives des 11 et 18 juin prochains. Plusieurs noms de personnalités du monde politique et de la société civile pressenties pour exercer des responsabilités circulent déjà.

Fraîchement élu président de la République, Emmanuel Macron doit dès à présent s’atteler à la composition de son gouvernement. Mêlant personnalités de la société civile et figures politiques, l’équipe qui conduira l’action du chef de l’État devrait être composée d’une quinzaine de ministres et d’un nombre indéterminé de secrétaires d’État. Le futur locataire de l’Élysée a par ailleurs exprimé la volonté de former un gouvernement paritaire, incarnant le renouveau tant vanté pendant la campagne présidentielle. Reste à savoir quels sont ceux qui accéderont aux responsabilités.

Plusieurs noms circulent d'ores et déjà mais il semblerait que cinq personnalités sortent du lot. Pressentis pour devenir Premier ministre, Édouard Philippe, François Bayrou, Xavier Bertrand, Gérard Collomb et Richard Ferrand (secrétaire général d’En Marche!) pourraient potentiellement obtenir un portefeuille ministériel s’ils ne sont pas nommés à Matignon.

Les expérimentés

Pour le reste, Emmanuel Macron a déjà indiqué ne pas vouloir d’un gouvernement composé d’anciens ministres. Jean-Yves Le Drian, actuel ministre de la Défense, pourrait toutefois profiter d’une entorse à la règle, compte tenu d’un bilan remarqué pendant le quinquennat Hollande.

Le socialiste Bertrand Delanoë, ancien maire de Paris, les centristes Jean Arthuis et Anne-Marie Idrac ou l’ex-UMP Jean-Paul Delevoye ont également l’expérience de leur côté. Chacun pourrait dès lors s’attendre à exercer des responsabilités au cours du mandat du président Macron.

Les "marcheurs"

Emmanuel Macron compte également autour de lui des personnalités reconnues qui l’ont épaulé depuis le début de sa campagne dans le mouvement En Marche!, ou qui lui ont apporté un franc soutien. Parmi eux, Christophe Castaner et Arnaud Leroy, tous deux portes-parole du candidat d’En Marche!, peuvent prétendre à une place de choix.

Même chose pour les MoDem Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou, et Sylvie Goulard, qui se sont engagées dans la campagne d’Emmanuel Macron. Cette dernière, ancienne conseillère politique du président de la Commission européenne Romano Prodi, a d’ailleurs organisé, en partie, le déplacement du nouveau président à Berlin pour rencontrer Angela Merkel en mars, rappelle L’Opinion. Le directeur de campagne Jean-Marie Girier et l’ex-juppéiste Aurore Bergé pourraient aussi jouer un rôle dans le nouveau gouvernement.

La société civile

Là encore, de nombreux noms circulent. Les économistes Jean Pisany-Ferry, Philippe Martin ou Marc Ferracci, qui ont participé à l’élaboration du programme économique d’Emmanuel Macron, peuvent s’attendre à être appelés aux responsabilités.

Une nomination est également possible pour le spécialiste de l’action sociale Jean-Marc Borello, l’ex-cadre dirigeant de Bouygues Telecom Didier Casas, la communicante Axelle Tessandier, le président de la Chambre des métiers de Seine-Saint-Denis Patrick Toulmet, l’avocate Laetitia Avia, l’ex-patron du Raid Jean-Michel Fauvergue et la multi-cartes Marlène Schiappa. Membre de l’équipe rapprochée du nouveau président, Alexis Kohler devrait quant à lui devenir secrétaire général de l’Élysée.

Enfin, Emmanuel Macron est entouré de nombreux jeunes conseillers qui pourraient convoiter une place au gouvernement ou à des postes-clés à l’Assemblée et à l’Élysée. On parle notamment d’Ismaël Emelien, Benjamin Grivaux, Stéphane Séjourné, Sophie Ferracci, Pierre-Olivier Costa, David Amiel, Julien Denormandie et Sylvain Fort. Mais pour l’heure, rien ne fuite quant à la composition du nouveau gouvernement. Celui-ci devrait être annoncé après la passation de pouvoirs, dans le courant de la semaine prochaine.

Paul Louis avec AFP