BFMTV

Affaire Penelope: quel impact sur la campagne de Fillon?

Penelope et François Fillon lors du meeting du candidat LR à la présidentielle, dimanche 29 janvier

Penelope et François Fillon lors du meeting du candidat LR à la présidentielle, dimanche 29 janvier - Eric FEFERBERG / AFP

L'affaire Penelope Fillon prend un tournant judiciaire. Le parquet financier ouvre une enquête, mercredi, après les révélations du Canard Enchaîné. Mauvaise période pour son mari qui a cherché à donner une image d'honnêteté à sa campagne pour l'investiture LR puis dans sa course à l'Elysée.

Discret, austère, mais honnête. Ce sont les mots qui reviennent le plus souvent quand les soutiens de François Fillon parlent de leur poulain. Car face à ses adversaires de la primaire de la droite, l'ancien député de la Sarthe avait orienté sa campagne sur l’honnêteté, la probité en politique. "Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen?", avait-il lancé en août 2016 en visant directement son ancien rival Nicolas Sarkozy, mis en examen dans deux affaires.

Une image d'honnêteté ternit

Sauf qu'aujourd’hui, le candidat Les Républicains se retrouve au cœur d’une polémique. Sa femme Penelope Fillon aurait été payée 500.000 euros en huit ans pour une fonction d’attachée parlementaire qu’elle n’aurait jamais exercée, assure Le Canard enchaîné

Cela "ternit l'image de François Fillon", analyse Jean-Daniel Lévy, directeur du département Politique et Opinion d'Harris Interactive.

"Les électeurs de la primaire l’ont soutenu pour son honnêteté. Désormais, il va y avoir un doute sur la sincérité de son propos mais aussi sur les revenus de son foyer", explique-t-il à BFMTV.com 

Une défense "décalée"

En réponse à cette accusation, François Fillon rétorque qu'il est "scandalisé par le mépris et la misogynie de cet article". Une façon d'allumer un contre-feu en somme, analyse François Miquet-Marty, président de Viavoice, une société de sondages.

"Cela ne répond pas au fond du problème. C’est une manière décalée de répondre aux mises en cause", explique-t-il à BFMTV.com.

Sauf que ce "contre-feu a été perdu dans l'annonce de l'ouverture d'une enquête", ajoute Jean-Daniel Lévy. Même si François Fillon a répondu qu'il souhaitait être reçu par le parquet financier "dans les plus brefs délais", afin de lever tous les doutes.

Et maintenant?

A moins de trois mois du premier tour de la présidentielle, cette révélation du Canard enchaîné pourrait-elle plomber la campagne du candidat de droite? François Miquet-Marty rétorque qu'il est un peu tôt pour connaître précisément quelles vont être les retombées pour François Fillon. 

"Aujourd’hui c’est relativement embarrassant. Cela peut devenir encore plus embarrassant dans les jours qui viennent. S'il apparaît qu’il s’agit d’un emploi fictif, cela devient un très lourd préjudice dans sa campagne présidentielle. Mais nous n’en sommes pas encore là", analyse François Miquet-Marty. 

Désormais, ajoute Jean-Daniel Lévy, il faut attendre de savoir si Penelope Fillon avait un réel emploi ou non.

"Si l’on apprend qu’elle était payée jusqu’à 5.000 euros par mois à ne rien faire, cela va faire ressortir les accusations d’une déconnexion de la classe politique".

Et pénaliser directement François Fillon.

Elodie Hervé