BFMTV

Municipales: au Havre, la discrète campagne d'Edouard Philippe

Edouard Philippe dans la cour de l'Elysée, le 10 juin 2020

Edouard Philippe dans la cour de l'Elysée, le 10 juin 2020 - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Favori du second tour des municipales au Havre, le Premier ministre reste encore en retrait et n'a pas été vu sur le terrain depuis début mars.

Monopolisé par la gestion de la crise sanitaire, Edouard Philippe n'est pas réapparu publiquement depuis le mois de mars au Havre, où il est arrivé en tête du premier tour des élections municipales avec 43% des voix. A deux semaines du second tour, le Premier ministre reste discret, presque en retrait. Mais selon Agnès Firmin-Le Bodo, qui figure en deuxième position sur la liste d'union de La République en marche et Agir, la campagne électorale est bel et bien lancée.

"Une liste municipale, c'est bien une liste avec plusieurs colistiers. Nous sommes 59 à faire campagne derrière Edouard Philippe. Les Havrais savent où il est, il est en train de gérer une crise sanitaire grave. Mais nous sommes bien présents sur le terrain", assure la députée LR de Seine-Maritime.

Favori pour le second tour

Ce manque de proximité avec les habitants du Havre pourrait appuyer l'un des arguments phares de l'opposition incarnée par le candidat communiste Jean-Paul Lecoq.

"Contrairement à Edouard Philippe, qui à chaque fois qu'il parle, évoque Le Havre, nous parlons des Havrais et des Havraises. On sent la différence par rapport au social, à l'humain", estime Thierry Augereau, membre de la liste "Un Havre citoyen".

Selon un récent sondage, Edouard Philippe reste favori du second tour des municipales le 28 juin prochain avec 53% des intentions de vote, contre 47% pour son adversaire. Reste à savoir si en cas de victoire, il choisira de poursuivre sa mission à Matignon (à condition qu'Emmanuel Macron décide de ne pas changer de Premier ministre) ou s'il reprendra en personne les rênes de la mairie du Havre.

Alexia Prunier, avec Mélanie Rostagnat