BFMTV

Débat présidentiel: la lourde charge de Marine Le Pen contre Emmanuel Macron

Marine Le Pen a critiqué son adversaire dès les premières secondes du débat présidentiel, profitant de l'introduction pour s'en prendre à lui.

Elle n'aura pas attendu plus d'une minute. Dès l'introduction du débat présidentiel qui l'oppose ce mercredi soir à Emmanuel Macron, Marine Le Pen a livré une violente charge contre son adversaire. Alors que les deux candidats étaient interrogés l'un après l'autre sur leur état d'esprit actuel, à quatre jours du second tour de la présidentielle, la candidate du Front national a profité de cette occasion pour étriller son concurrent.

"Je suis extrêmement heureuse, car le choix politique que les Français vont devoir faire s’éclaire", a commencé Marine Le Pen. Ce choix oppose selon elle "le candidat de la mondialisation sauvage, de l’ubérisation, de la précarité, de la brutalité sociale (…) du communautarisme" à "la la candidate du peuple, de la France telle que nous l’aimons, de sa culture, de sa civilisation, de son unité, de la nation qui protège. Qui protège nos emplois, la sécurité de nos compatriotes". 

"Les Français ont pu voir le vrai Macron, la bienveillance a fait place à la médisance, la stratégie marketing a été reprise en main par la machine du PS", a-t-elle ajouté, évoquant de la part de son adversaire des "choix cyniques qui révèlent la froideur du banquier d'affaires que vous n'avez probablement jamais cessé d'être". 

dossier :

Marine Le Pen

Charlie Vandekerkhove