BFMTV

Assistants parlementaires: "Marine Le Pen ne peut se placer au-dessus des lois" affirme Cazeneuve

Bernard Cazeneuve rappelle à l'ordre Marine Le Pen. (Photo d'illustration)

Bernard Cazeneuve rappelle à l'ordre Marine Le Pen. (Photo d'illustration) - AFP

Le Premier ministre a décidé de rappeler Marine Le Pen à l'ordre, après le refus de celle-ci d'être auditionnée par la police dans l'affaire des assistants d'eurodéputés du Front national.

Bernard Cazeneuve a réagi ce vendredi au refus de Marine Le Pen de se rendre à une convocation de la police, ce mercredi. Le Premier ministre affirme que "Marine Le Pen ne peut se placer au-dessus des lois de la République".

La candidate du Front national devait être auditionnée par la police, dans le cadre de l'affaire des assistants parlementaires FN au Parlement européen. Son avocat a par ailleurs annoncé qu'elle se rendrait "à toute convocation après les élections", refusant de préciser s'il parlait des élections présidentielles ou législatives.

"Aucun responsable politique ne peut refuser, s'il est républicain, de déferrer aux convocations de la justice. Le respect de l'autorité de l'Etat et des institutions commence par cela", a affirmé le chef du gouvernement à l'AFP. 

Cependant, Marine Le Pen bénéficie de son immunité de député européenne. Elle peut ainsi refuser d'être auditionnée, contrairement à sa cheffe de cabinet Catherine Griset, placée en garde à vue et mise en examen pour recel d'abus de confiance, ou encore son garde du corps, Thierry Légier, placé en garde à vue puis relâché. 

"Comme pendant les régionales, je ne répondrai pas pendant la campagne électorale. Cette période ne permettant ni la neutralité ni la sérénité nécessaire au fonctionnement correct de la justice", a expliqué la candidate à l'AFP.

A.Mi avec AFP