BFMTV
Dossier

Affaire Tapie

L'affaire Tapie, à propos de l'arbitrage litigieux Adidas-Crédit Lyonnais en 2008, s'emballe et prend de l'ampleur, avec la mise en examen de plusieurs personnes. Suivez les derniers rebondissements de l'affaire.

Lundi 20 janvier à 20h45, BFMTV diffusera un nouveau document long format de 50 min intitulé "Bernard Tapie, les matchs de sa vie". Le dossier du Crédit Lyonnais, c’est plus de 25 ans de saga judiciaire. C’est l’obsession de sa vie. En 2008, après une procédure d'arbitrage, Bernard Tapie touche 403 millions d’euros dont 45 millions d’euros au titre de préjudice moral. Alors que va-t-il faire de cet argent?

Bernard Tapie, l'heure du jugement

Bernard Tapie, l'heure du jugement

C'est mardi 9 juillet 2019 que Bernard Tapie sera fixé sur son sort dans l'affaire de l'arbitrage controversé. Il risque de la prison ferme. Depuis plusieurs mois, Bernard Tapie se bat sur deux fronts: la justice et la santé. Il l'a annoncé il y a quelques semaines sur les plateaux de BFMTV que la maladie a repris du terrain. - Un document "Grand Angle BFMTV" du lundi 8 juillet 2019. Grand rendez-vous de décryptage et de reportages, "GRAND ANGLE" propose aux téléspectateurs de prendre le temps de revenir sur les grands événements de la journée. À la présentation de ce format unique, en prenant le temps nécessaire à la télévision, Bruce Toussaint reçoit, à l’issue de la diffusion de deux longs reportages, des invités en lien avec les thèmes abordés pour commenter, s’interroger, débattre, expliquer et apporter des clés de compréhension de l’actualité. Bruno Jeudy décrypte lui les coulisses de la politique avec son regard. BFMTV, 1ère chaîne d’information en continu de France, vous propose toute l’info en temps réel avec 18h d’antenne live par jour et plus de 1000 duplex par mois. Retrouvez BFMTV sur le canal 15 de la TNT et sur BFMTV.com.

Arbitrage: "Il n'y a absolument aucune escroquerie commise par Bernard Tapie dans cette affaire", Hervé Temime

Arbitrage: "Il n'y a absolument aucune escroquerie commise par Bernard Tapie dans cette affaire", Hervé Temime

Hervé Temime, avocat, était l'invité de Et en même temps, du dimanche 12 mai 2019. Avec les réactions de notre éditorialiste politique Laurent Neumann et Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice de BFMTV. - Un décryptage original de l’actualité de la semaine avec "Les tops et les flops". - Et en même temps, présenté par Bruce Toussaint, sur BFMTV. Chaque dimanche, dès 18h, Apolline de Malherbe prend les rênes de ce nouveau rendez-vous, entourée de chroniqueurs, d’invités et d’éditorialistes politiques de BFMTV. Ensemble, ils débattent sur les sujets politiques qui font l’actualité en accordant une large place aux images de la semaine mais aussi des archives passées qui permettent de mieux éclairer l’actualité d’aujourd'hui. BFMTV, 1ère chaîne d’information en continu de France, vous propose toute l’info en temps réel avec 18h d’antenne live par jour et plus de 1000 duplex par mois. Retrouvez BFMTV sur le canal 15 de la TNT et sur BFMTV.com.

"Contents, ça va? Je vais être 5 ans en prison." Bernard Tapie interpelle les avocats des parties civiles à la sortie de son procès

"Contents, ça va? Je vais être 5 ans en prison." Bernard Tapie interpelle les avocats des parties civiles à la sortie de son procès

Coup de tonnerre au procès Tapie: 5 ans de prison requis contre l’ex homme d’affaires pour "escroquerie" et "détournement de fonds publics" dans l'affaire de l'arbitrage controversé qui lui avait octroyé 403 millions d'euros en 2008 et qui a été annulé au civil pour "fraude". À sa sortie du tribunal ce lundi soir, Bernard Tapie a alors interpellé les avocats des parties civiles: "Contents, ça va? Vous allez passer une bonne soirée, je vais être 5 ans en prison."

Affaire Tapie: "Le combat est loin d'être terminé", Frédéric Thiriez

Affaire Tapie: "Le combat est loin d'être terminé", Frédéric Thiriez

La Cour de cassation a validé ce jeudi l'annulation de l’arbitrage Tapie qui avait octroyé 404 millions d’euros à l’homme d’affaires pour régler son litige avec le Crédit lyonnais. Un nouveau revers pour Bernard Tapie qui devra rembourser la somme touchée en 2008. Cette décision de justice signe-t-elle la fin de ce feuilleton politico-judiciaire vieux de plus de 20 ans ? - Avec: Frédéric Thiriez, avocat de Bernard Tapie. - 19h Ruth Elkrief, du jeudi 30 juin 2016, sur BFMTV.

Affaire Tapie: l'annulation de l’arbitrage validée par la Cour de cassation

Affaire Tapie: l'annulation de l’arbitrage validée par la Cour de cassation

Un nouveau rebondissement dans le litige qui oppose Bernard Tapie au Crédit Lyonnais. La Cour de cassation a validé ce jeudi l'annulation de l'arbitrage prononcé en 2008 et qui avait octroyé à l'homme d'affaires plus de 400 millions d'euros. Cette annulation avait été décidée en février 2015 par la Cour d'appel de Paris. Elle estimait que la procédure d'arbitrage en faveur de l’ancien ministre était "entachée de fraude". Pour expliquer leur décision, les magistrats avaient évoqué des liens étroits et répétés de l’ancien patron de l’OM avec l’un des trois juges-arbitres. Débouté, le couple Tapie avait ensuite décidé de se pourvoir en cassation. - Avec: Thomas Clay, professeur de droit, spécialiste de l'arbitrage. - BFM Story, du jeudi 30 juin 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Arbitrage Tapie: "Cette affaire tombe très mal car Christine Lagarde est à 6 mois d'une seconde campagne pour la présidence du FMI", Cyrille Lachèvre

Arbitrage Tapie: "Cette affaire tombe très mal car Christine Lagarde est à 6 mois d'une seconde campagne pour la présidence du FMI", Cyrille Lachèvre

Christine Lagarde vient d'être rattrapée par l’affaire Tapie. La directrice générale du FMI a été renvoyée, ce jeudi, devant la Cour de justice de la République pour son rôle dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, quand elle était ministre de l’Economie de Nicolas Sarkozy. Poursuivie pour "négligence d'une personne dépositaire de l'autorité publique", elle a aussitôt fait savoir dans un communiqué qu'elle allait contester en cassation "cette décision difficilement compréhensible". De son côté, le FMI a affirmé qu'il continue d'apporter "sa confiance" à sa patronne. - Avec: Romain Dupeyré, avocat spécialiste en droit de l'arbitrage. Et Cyrille Lachèvre, journaliste économique à L'Opinion, biographie de Christine Lagarde, co-auteur de "Christine Lagarde, Enquête sur la femme la plus puissante de France" (Ed. Michel Lafon). - Grand Angle, du jeudi 17 décembre 2015, présenté par Damien Gourlet, sur BFMTV.

Arbitrage Tapie: "Même si Christine Lagarde a assumé son choix de l'arbitrage, on sait que c'est Nicolas Sarkozy qui menait la danse", Denis Demonpion

Arbitrage Tapie: "Même si Christine Lagarde a assumé son choix de l'arbitrage, on sait que c'est Nicolas Sarkozy qui menait la danse", Denis Demonpion

Denis Demonpion, journaliste à L'Obs, est revenu sur le renvoi de l'actuelle directrice générale du FMI, Christine Lagarde, devant la Cour de Justice de la République pour son rôle dans l'affaire de l'arbitrage Tapie. "Même si elle a toujours assumé son choix de l'arbitrage, on sait depuis lors, toutes les instructions judiciaires annexes l'ont démontré, que c'est quand même Nicolas Sarkozy, qui était président de la République, qui menait la danse", a-t-il indiqué. "L'ancien chef de l’État est intouchable puisque toute décision de cet ordre en tant que président de la République est inattaquable devant la justice", a-t-il ajouté. - Grand Angle, du jeudi 17 décembre 2015, présenté par Damien Gourlet, sur BFMTV.

Affaire Tapie: Christine Lagarde renvoyée devant la Cour de justice de la République

Affaire Tapie: Christine Lagarde renvoyée devant la Cour de justice de la République

La commission d'instruction de la Cour de justice de la République a décidé de renvoyer Christine Lagarde devant la formation de jugement de cette juridiction, pour négligence dans la gestion de l'arbitrage Tapie. Une affaire qui vient ternir l'ascension fulgurante d'une fille d'enseignant, devenue l'une des femmes les plus puissantes du monde. Christine Lagarde est passée du ministère du Commerce extérieur à la direction du Fonds Monétaire International, en seulement 6 ans. L'institution a affirmé qu'elle continuait d'apporter "sa confiance" en sa directrice générale, qui caresse l'espoir de briguer un 2ème mandat. - Un document "Grand Angle BFMTV" du jeudi 17 décembre 2015.

Affaire Tapie: Christine Lagarde "risque des sanctions pénales très fortes"

Affaire Tapie: Christine Lagarde "risque des sanctions pénales très fortes"

Christine Lagarde a été renvoyée jeudi devant la Cour de justice de la République pour son rôle, quand elle était ministre de l'Économie, dans l'arbitrage controversé de plus de 400 millions d'euros accordé à Bernard Tapie en 2008. Il est reproché à l'actuelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) d'avoir eu recours à ce procédé et de ne pas avoir fait appel de la décision. "Elle risque des sanctions pénales qui juridiquement sont très fortes et qui politiquement pourraient lui coûter cher, notamment sa place, peut-être, au FMI", a expliqué Romain Dupeyré, avocat spécialiste en droit de l'arbitrage.

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: "Je suis convaincu que Bernard Tapie est la victime de cette affaire", Me Emmanuel Gaillard

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: "Je suis convaincu que Bernard Tapie est la victime de cette affaire", Me Emmanuel Gaillard

Bernard Tapie a été condamné hier, en appel, à rembourser plus de 404 millions d'euros obtenus en 2008, pour mettre un terme à son litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas en 1994. L'homme d'affaires devra en outre rembourser le coût de la procédure d'arbitrage, soit 300 000 euros. - Avec: Me Emmanuel Gaillard, avocat de Bernard Tapie. - BFM Story, du vendredi 4 décembre 2015, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Affaire Tapie: son avocat parle d'une décision "injuste et insultante"

Affaire Tapie: son avocat parle d'une décision "injuste et insultante"

L'avocat de Bernard Tapie, Emmanuel Gaillard, était l'invité de BFM Story ce vendredi pour sa première interview télé. Il a affirmé "injuste et insultante" la décision de la Cour d'appel de condamner son client à payer la somme de 404 millions d'euros dans l'affaire de la vente d'Adidas. Cette somme couvre celle que l'homme d'affaires a touchée à la suite de la décision arbitrale, de ses intérêts et du coût de la procédure.

Affaire Adidas: La cour d'appel a démoli les arguments de Bernard Tapie - 04/12

Affaire Adidas: La cour d'appel a démoli les arguments de Bernard Tapie - 04/12

Suite au jugement de la cour d’appel de Paris, Bernard Tapie est condamné à rembourser à l'État 404 millions d'euros. C'est une somme que l'homme d'affaires a perçue en 2008 pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais après le rachat d'Adidas en 1994. D'après Hervé Gattegno, cette décision est exécutoire donc Bernard Tapie peut bien être saisi. - Politique Première, du vendredi 4 décembre 2015, présenté par Hervé Gattegno, sur BFMTV.

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: "Un euro de dommages et intérêts pour préjudice moral, c'est un jugement de haine contre Bernard Tapie", Airy Routier

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: "Un euro de dommages et intérêts pour préjudice moral, c'est un jugement de haine contre Bernard Tapie", Airy Routier

Bernard Tapie est condamné, ce jeudi en appel, à rembourser plus de 404 millions d'euros obtenus en 2008, pour mettre un terme à son litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas en 1994. L'homme d'affaires devra en outre rembourser le coût de la procédure d'arbitrage, soit 300 000 euros. - Avec: Airy Routier, journaliste à Challenges et auteur "Le Phénix" (Éd. Grasset). Et Laurent Mauduit, journaliste à Mediapart et auteur de "Tapie le scandale d’état" (Éd. Stock). - Grand Angle, du jeudi 3 décembre 2015, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

L'affaire Tapie va-t-elle empoisonner Hollande?

L'affaire Tapie va-t-elle empoisonner Hollande?

Bernard Tapie a été condamné ce jeudi par la Cour d'appel à rembourser plus de 404 millions d'euros dans l'affaire de la vente d'Adidas. Le feuilleton judiciaire n'est peut-être pas terminé, car l'homme d'affaires peut se pourvoir en cassation, mais dans tous les cas, la polémique sur le plan politique pourrait certainement enfler dans les semaines à venir. "Évidemment, Bernard Tapie ne va pas se laisser faire (…) Il va faire de la politique. Après avoir bénéficié du soutien de Nicolas Sarkozy, il va mettre cette décision sur le terrain politique et il va attaquer François Hollande, le gouvernement, Bercy, la justice, ça ne fait aucun doute", a affirmé Laurent Neumann, journaliste à BFMTV.

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: Bernard Tapie est-il ruiné ?

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: Bernard Tapie est-il ruiné ?

Après plus de 20 ans de procédures, la Cour d’appel de Paris a estimé, ce jeudi, que Bernard Tapie n’avait pas été lésé par sa banque au moment de la vente d’Adidas. L’homme d’affaires doit donc rembourser la somme de 404 millions d’euros qu’il avait touchée jusqu’ici. Elle est exigible dès aujourd'hui. Est-ce la fin d’une des plus longues affaires de la 5ème République ? Comment l’État va-t-il récupérer l’argent ? - Un document "Grand Angle BFMTV" du jeudi 3 décembre 2015.

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: Bernard Tapie doit rembourser les 404 millions d'euros

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: Bernard Tapie doit rembourser les 404 millions d'euros

C'est un gros revers judiciaire pour Bernard Tapie. Il est condamné, ce jeudi en appel, à rembourser "la somme de 404.623.082,54 euros" obtenus en 2008 (285 millions augmentés des intérêts) pour mettre un terme à son litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas en 1994. L'homme d'affaires devra en outre rembourser le coût de la procédure d'arbitrage, soit 300.000 euros. Bernard Tapie dénonce un "déni de justice" et décide de se pourvoir en cassation. - Avec: Me Jean Tamalet, avocat de l'Association des petits porteurs de Bernard Tapie. Airy Routier, journaliste à Challenges et auteur du "Phenix" (Éd. Grasset). Ainsi qu' Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche. - BFM Story, du jeudi 3 décembre 2015, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: "La somme d'un milliard d'euros demandée par Bernard Tapie est farfelue", Thomas Clay

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais: "La somme d'un milliard d'euros demandée par Bernard Tapie est farfelue", Thomas Clay

Thomas Clay a été l'un des premiers à dénoncer publiquement l'arbitrage de 2008 qui octroyait la somme de 404 millions d'euros à Bernard Tapie dans son litige avec le Crédit Lyonnais. Le juriste, spécialiste de l’arbitrage, a suivi de près ce feuilleton judiciaire. Pour ce farouche opposant à l'arbitrage de l'époque, la demande de l'homme d'affaires, qui réclame un milliard d'euros, est irrecevable et farfelue. "Deux justices sortent renforcées ce soir", se félicite Thomas Clay sur la décision de la Cour d'appel de Paris. "La justice arbitrale, qui a été instrumentalisée puis nettoyée. Et la justice étatique, qui en quelques mois, est capable de rendre deux décisions de très haut niveau" - BFM Story, du jeudi 3 décembre 2015, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Affaire Tapie: l'un des avocats de l'État affirme que "l'arbitrage était bien frauduleux"

Affaire Tapie: l'un des avocats de l'État affirme que "l'arbitrage était bien frauduleux"

La Cour d'appel a tranché ce jeudi en défaveur du couple Tapie, qui devra rembourser plus de 404 millions d'euros dans l'affaire de la vente d'Adidas. Cette décision confirme la remise en cause la décision d'arbitrage qui était en faveur de l'homme d'affaires. "L'arbitrage était bien frauduleux. Il a abouti à un résultat qui était injustifié, biaisé par la fraude. Le résultat est maintenant rétabli", a affirmé Jean-Yves Garaud, l'un des avocats de l'État.

Affaire Tapie: l'homme d'affaires peut-il obtenir un milliard d'euros?

Affaire Tapie: l'homme d'affaires peut-il obtenir un milliard d'euros?

Une décision capitale pour Bernard Tapie sera rendue jeudi après-midi par la Cour d'appel de Paris. Les juges doivent dire s'il a été lésé ou non par son ancienne banque, le Crédit Lyonnais, dans la vente d'Adidas. Un contentieux vieux de plus de 20 ans mais dont l'enjeu financier est considérable. En 2008, l'arbitrage privé entaché de soupçons d'escroquerie avait accordé 400 millions d'euros à l'homme d'affaires. Aujourd'hui, la défense de Bernard Tapie réclame 1 milliard d'euros de dommages et intérêts à l'Etat, qui représente le passif de l'ancienne banque publique. L'ancien ministre a déjà prévu de se pourvoir en cassation si la décision lui était défavorable.

Affaire Adidas: "On en est à 20 ans et ce n'est pas terminée", Laurent Tapie

Affaire Adidas: "On en est à 20 ans et ce n'est pas terminée", Laurent Tapie

Bernard Tapie a demandé entre 516 millions et 1,174 milliard d'euros à la Cour d'appel de Paris en réparation pour la revente d'Adidas par le Crédit Lyonnais, qu'il accuse de l'avoir floué au début des années 1990. La justice rendra sa décision le 3 décembre prochain. Son fils, Laurent Tapie s'est exprimé ce soir. Selon lui, le jugement mécontenterait au moins une des deux parties. "On en est à 20 ans et ce n'est pas terminée", a-t-il ajouté. - Grand Angle, du mardi 29 septembre 2015, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV

Affaire Adidas: Bernard Tapie réclame plus d'un milliard d'euros à l'État

Affaire Adidas: Bernard Tapie réclame plus d'un milliard d'euros à l'État

Bernard tapie réclame, ce mardi, à la justice entre 515 millions et 1 milliard 174 millions d'euros, dans l'affaire Adidas, le litige qui l'oppose au Crédit Lyonnais. À ces montants, son avocat Emmanuel Gaillard a aussi demandé d'ajouter un "préjudice moral et personnel", chiffré à 50 millions d'euros. Un nouveau procès avait lieu aujourd'hui devant la Cour d'appel de Paris. Alors, l'homme d'affaires obtiendra-t-il gain de cause ? La décision est attendue le 3 décembre prochain. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mardi 29 septembre 2015.

Affaire Adidas: Bernard Tapie peut-il obtenir gain de cause ?

Affaire Adidas: Bernard Tapie peut-il obtenir gain de cause ?

Gérard Davet, journaliste au Monde et Airy Routier, journaliste à Challenges, auteur du livre "Le Phénix : Le retour de Bernard Tapie" (Ed. Grasset), ont commenté le procès qui oppose Bernard Tapie au Crédit lyonnais. L'homme d'affaires, qui considère avoir été lésé par la banque lors de la vente d'Adidas il y a plus de 20 ans, a demandé une nouvelle fois réparation devant la cour d'appel de Paris. Son avocat a notamment réclamé entre 516 millions et 1,174 milliard d'euros. La cour d’appel rendra sa décision le 3 décembre prochain. - BFM Story, du mardi 29 septembre 2015, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.