BFMTV

L'assaut à Saint-Denis minute par minute

Trois transports de troupes de l'armée sont arrivés en soutien aux forces de police.

Trois transports de troupes de l'armée sont arrivés en soutien aux forces de police. - Kenzo Tribouillard - AFP

CHRONOLOGIE INTERACTIVE - Les coups de feu ont réveillé le centre-ville de Saint-Denis à 4h30, au nord de Paris, pour une intervention qui allait durer toute la matinée de mercredi. Et si le commanditaire des attentats qui se sont produits à Paris le 13 novembre était retranché dans cet appartement de la rue du Corbillon, à deux pas de l'hôtel de ville? Minute par minute, voici le fil des événements.

C'est un nouveau chapitre de la traque des terroristes qui ont élaboré les attaques du 13 novembre. Ce mardi 17 novembre, les forces de police surveillent une femme prénommée Hasna, qui loge en plein centre-ville de Saint-Denis. Elle serait la cousine du cerveau présumé des attentats, le Belge Abdelhamid Abaaoud, soupçonné de se trouver en Syrie. Ce mercredi, peu après 4 heures du matin, les forces de police décident de passer à l'action et donnent l'assaut sur l'appartement. Les troupes d'intervention d'élite de la BRI et du RAID sont engagées dans l'opération.

Les combats sont violents et feront deux morts: un terroriste, abattu par la police, et Hasna, qui a fait exploser sa ceinture piégée. Plusieurs policiers sont blessés mais ils parviennent à interpeller tous les survivants: au total, huit personnes. Voici le fil des événements.