BFMTV

Bruxelles: le lien entre les kamikazes et Salah Abdeslam établi

Les frères El Bakraoui ont été identifiés par la police belge, ce sont eux qui apparaissent sur les images de vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles. Ils sont tous les deux proches de Salah Abdeslam, arrêté le 18 mars.

Les frères El Bakraoui ont été identifiés par la police belge, ce sont eux qui apparaissent sur les images de vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles. Ils sont tous les deux proches de Salah Abdeslam, arrêté le 18 mars. - Police fédérale belge ; AFP ; montage BFMTV

Il est désormais confirmé que les deux principaux suspects des attentats de Bruxelles ont un lien avec Salah Abdeslam et les attentats du 13 novembre à Paris.

Si la chasse à l'homme se poursuit à Bruxelles au lendemain des attentats, un élément se confirme: le lien entre les attentats de Bruxelles et ceux de Paris le 13 novembre dernier. Les frères El Bakraoui, identifiés comme deux kamikazes des attentats de Bruxelles, ont en effet un lien direct avec Salah Abdeslam et les attentats de Paris. 

L'élément qui permet d'établir le lien avec Salah Abdeslam: un appartement. Khalid El Bakraoui a en effet loué sous une fausse identité l'habitation du 60 rue du Dries à Forest, là où avait éclaté une fusillade avec la police le 15 mars dernier.

Un appartement pour préparer les attentats de Paris

C'est cette fusillade, survenue lors d'une perquisition de routine, qui avait abouti à la capture de Salah Abdeslam, trois jours plus tard à Molenbeek, une autre commune de l'agglomération bruxelloise. Khalid El Bakraoui aurait également loué un appartement de Charleroi qui avait servi de planque pour la préparation des attentats de Paris, selon la RTBF.

Selon les informations de Dominique Rizet, consultant police-justice de BFMTV, l'un des deux frères El Bakraoui a été identifié à l'aéroport de Zaventem, l'autre dans le métro bruxellois. Le premier serait Brahim El Bakraoui, le second Khalid, affirme la RTBF. Ce dernier aurait été identifié sur des images de vidéosurveillance du métro.

De nombreuses questions restent ouvertes. Si les frères El Bakraoui sont morts en kamikazes, qui serait alors l'autre homme en noir? Et où se trouve l'homme à la veste claire, qui porte un chapeau sur les images de vidéosurveillance? Mercredi, le procureur du Roi a donné de premiers éléments de réponse: l'homme en noir, sur la photo ci-dessous, est bien Ibrahim El Barkaoui.

L'homme sous cette photo, quant à lui, n'a "pas été identifié", toujours selon le procureur.

Le troisième homme à la veste claire et au chapeau, a lui "pris la fuite" et est "activement recherché", ajoute Frédéric Van Leeuw. "Il a déposé un grand sac puis est parti avant les explosions. Son sac contenait la charge explosive la plus importante", détaille-t-il. "Peu après l'arrivée du service de déminage de la Défense, ce sac a explosé en raison de la grande instabilité des explosifs. Aucune personne n'a heureusement été blessée".

A. K.