BFMTV

Sur la piste d'éventuels complices d'Amedy Coulibaly

Amedy Coulibaly, dans la vidéo non authentifiée postée sur le réseau Daily Motion puis retirée, dimanche.

Amedy Coulibaly, dans la vidéo non authentifiée postée sur le réseau Daily Motion puis retirée, dimanche. - Off TV - AFP

Amedy Coulibaly a-t-il bénéficié de complicités pour perpétrer ses attaques? Pour Manuel Valls, invité de BFMTV - RMC ce lundi matin, l'homme avait "sans doute un complice". L'enquête le dira, mais plusieurs pistes sont exploitées par les enquêteurs.

L'enquête sur la prise d'otages du supermarché casher de Paris s'est accélérée avec la découverte dans la nuit de samedi à dimanche de la possible "planque" d'Amedy Coulibaly, désormais soupçonné de plusieurs attaques en Ile-de-France et de l'authentification d'une vidéo où le terroriste revendique l'attentat. Les enquêteurs s'interrogent désormais sur l'aide que Coulibaly a pu obtenir. Avait-il un ou des complices? Et si oui, se trouvent-ils sur le sol français? Le point sur l'enquête.

> La piste des prélèvements ADN

Pour l'heure, la police scientifique a effectué des centaines de prélèvements ADN. Entre la voiture abandonnée près de l'hypermarché casher de la porte de Vincennes, la présumée planque de Coulibaly à Gentilly et son appartement à côté de la coulée verte à Fontenay où un joggeur a été blessé par balles, les enquêteurs sont confrontés à une tâche colossale.

De ces prélèvements, l'Institut national de la police scientifique a tiré des dizaines de profils, maintenant dans les mains de la police. Ces profils vont ensuite être comparés aux données du fichier national automatisé des empreintes génétiques. Des noms en sortiront peut-être.

> La piste de la vidéo mise en ligne

Amedy Coulibaly semble aussi bien l'homme qui figure dans une vidéo authentifiée par son ancien avocat maître Damien Brossieret, brièvement disponible dimanche sur Dailymotion et où sont évoquées les attaques.

Un texte incrusté dans ce montage présente l'orateur comme Coulibaly, "auteur des attaques bénies de Montrouge où il a exécuté une policière le 8 janvier". "Le lendemain il mène une attaque porte de Vincennes" où il prend en otage une quinzaine de personnes et exécute quatre Juifs, indique le texte. L'attaque de Vincennes s'étant terminée par la mort de Coulibaly, la vidéo a donc été montée et diffusée par un ou des tiers entre vendredi soir et dimanche.

> La piste des armes 

Les enquêteurs ont également fait un rapprochement entre une arme trouvée dans le supermarché casher, un pistolet Tokarev et l'agression d'un joggeur mercredi soir à Fontenay-aux-Roses, dans les Hauts-de-Seine. Le tireur était-il Coulibaly? Ou quelqu'un d'autre, ce qui accréditerait la thèse d'une cellule plus structurée que ce qui était envisagé au départ? Les Kouachi comme Coulibaly détenaient un armement substantiel. Selon un spécialiste, les armes trouvées en leur possession avaient une valeur sur le marché noir de 7.000 euros pour les frères, de 6.000 pour Coulibaly.

D'autres armes et du matériel militaire ont été trouvés dans la "planque" de Coulibaly. Comment leur achat a-t-il été financé? Les frères Kouachi semblent avoir versé dans la contrefaçon, selon une source proche du dossier, et Coulibaly était un délinquant de droit commun endurci.

> La piste de l'entourage

Comme les frères Kouachi, Coulibaly, était connu du renseignement français. Il a été condamné pour un projet d'évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem, un ancien de l'organisation terroriste algérinne GIA condamné pour sa participation à la vague d'attentats de 1995. Coulibaly comme Chérif Kouachi étaient des proches d'une autre figure de l'islamisme radical français, Djamel Beghal, détenu dans le dossier de l'évasion. Son avocat a affirmé que Beghal n'était pour rien dans ces crimes. Il a été entendu, selon une source proche du dossier.

La compagne d'Amedy Coulibaly, Hayat Boumeddiene, est par ailleurs toujours recherchée. Selon les autorités turques, arrivée en Turquie le 2 janvier, elle serait entrée en Syrie le 8 janvier.

David Namias avec Dominique Rizet