BFMTV

Les excuses de l'homme qui a filmé le meurtre du policier

Image extraite de la vidéo prise mercredi, après l'attaque terroriste à la rédaction de Charlie Hebdo.

Image extraite de la vidéo prise mercredi, après l'attaque terroriste à la rédaction de Charlie Hebdo. - -

Les images du policier exécuté dans la rue par les frères Kouachi mercredi ont fait le tour du monde. L'homme qui a filmé et diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux s'en excuse.

La vidéo amateur du meurtre mercredi d'Ahmed Merabet, policier de la brigade VTT du 11e arrondissement a fait le tour du monde. Violentes, choquantes, les images du policier à terre, implorant les terroristes de ne pas l'achever, a provoqué l'indignation de sa famille. L'auteur de la vidéo, un ingénieur résidant boulevard Richard Lenoir, interrogé par l'agence de presse Associated Press, a exprimé dimanche des regrets.

"Je l'ai vu se faire abattre"

"J'étais complètement paniqué", indique-t-il. "Il fallait que je parle à quelqu'un. J'étais seul chez moi. J'ai mis la vidéo sur Facebook. J'ai fait une erreur". L'homme explique encore qu'il n'a laissé la vidéo que 15 minutes sur le réseau social, avant de la retirer. Trop tard. les images ont déjà été téléchargées et circulent sur Youtube. Elles sont aussi diffusées sur certaines chaînes de télévision.

"Comment avez-vous osé prendre cette vidéo et la diffuser? J'ai entendu sa voix, je l'ai reconnu, je l'ai vu se faire abattre et je continue à l'entendre tous les jours", s'est emporté Malek Merabet, le frère de la victime, lors d'une conférence de presse donnée par la famille, samedi.

"Un réflexe stupide"

L'homme peine à décrire ce qui a motivé son geste. "Je n'ai pas d'explication", confie celui qui ne savait même pas exactement ce qu'il filmait. "Je prends une photo, un chat, et je la mets sur Facebook. C'est le même réflexe stupide". Affichant ses regrets, l'ingénieur assure à la famille d'Ahmed Merabet être "extrêmement désolé", et affirme qu'il a refusé de monnayer la vidéo. Si certains médias continuent de la diffuser, c'est sans son autorisation, plaide-t-il. "Sur Facebook, il n'y a aucune confidentialité. C'est une leçon pour moi", conclut-il.

La vidéo montre deux hommes masqués et armés, les auteurs de la tuerie à la rédaction de Charlie Hebdo, sortir du bâtiment, marcher vers le policier blessé et à terre. "Tu veux nous tuer?", lance l'un des assassins, avant d'achever le policier à bout portant.

Magali Rangin