BFMTV

Revivez la journée de mobilisation historique en France

Plus de deux millions de personnes ont défilé à Paris lors de la marche républicaine.

Plus de deux millions de personnes ont défilé à Paris lors de la marche républicaine. - BFMTV

Journée historique à Paris: la capitale a accueilli dimanche une immense manifestation contre des attentats qui ont fait 17 morts en France.  La plus garnde jamais recensée en France

Paris s'est mué en "capitale du monde" le temps de l'immense marche organisée dans la capitale pour rendre hommage aux 17 victimes des attentats. Une cinquantaine de chefs d'Etat étrangers sont venus, dont Benjamin Netanyahu et Mahmoud Abbas. Un rassemblement historique placé sous haute surveillance. .

>> L'ESSENTIEL

  • Paris a accueilli une manifestation historique après les attentats de ces derniers jours
  • Le cortège est partie de la place de la République pour rejoindre la place de la Nation
  • Près de 50 chefs d'Etat ont participé au cortège 
  • En tout plus de 3,7 millions de personnes se sont mobilisées dans toute la France, il s'agit de la plus grande mobilisation jamais recensée en France. 

>>> Ce direct est maintenant terminé, revivez ici cette journée de mobilisation exceptionnelle

23h00 - Le "message de paix" de la mère d'une victime de Merah

"On a un seul dieu pour tous", a lancé Latifa Ibn Ziaten, dimanche soir sur le plateau de BFMTV. Devenue une icône de l'islam modéré depuis qu'elle cherche à détourner les jeunes des cités des sirènes islamistes après avoir perdu un de ses cinq enfants, première victime de Mohammed Merah en 2012, elles les parents à assumer leurs responsabilités et accompagner les plus jeunes.

22h50 - "Chacun à vos crayons", l'appel de Grand Corps Malade

Grand Corps Malade avait écrit une chanson dès mercredi soir après la tuerie à Charlie Hebdo. "Ils sont irremplaçables mais il faut qu'on prenne le relais", explique le slameur sur BFMTV. "Et comme je ne sais pas dessiner alors j'ai pris un stylo pour écrire".

22h00 - "Hollande a été rassembleur"

Philippe Douste-Blazy a tiré son chapeau dimanche soir à François Hollande sur le plateau de BFMTV. Le Président a eu le "ton juste depuis la première minute", a jugé le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des financements innovants pour le Développement.

21h40 - Dispersion de la marche à Paris sans incident

La marche républicaine à Paris, qui a rassemblé dimanche entre 1,2 et 1,6 million de personnes, s'est dispersée peu après 21H00 et "aucun incident" n'a été rapporté à cette heure, a annoncé la préfecture de police de Paris.

21h30 - Valls: "Il faut que l'état d'esprit de ce 11 janvier reste"

"Il faut que l'état d'esprit de ce 11 janvier reste. C'est un nouvel état d'esprit, me semble-t-il, pour notre pays", a déclaré Manuel Valls lors d'une visite à la préfecture de police de Paris.

Le Premier ministre est revenu sur la mobilisation de 3,7 millions de personnes dans toute la France. "Une réponse exceptionnelle, ce n'est pas seulement celle de l'Etat - et tous les moyens que nous avons mis en oeuvre et le fait que grâce au travail des forces de l'ordre les terroristes ont été mis hors d'état de nuire - (...) Mais il y a eu une réponse incroyable de nos compatriotes", a-t-il déclaré.

21h20 - Netanyahu aux juifs: "Vous avez le droit de vivre en sécurité où vous choisirez"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait valoir auprès des juifs français rassemblés dimanche soir à la grande synagogue de Paris qu'ils avaient le droit "de vivre en sécurité" dans "chaque endroit" où ils "choisiraient" de vivre, "en particulier en France".

Le sujet sensible de l'émigration des juifs de France en Israël avait donné lieu à une passe d'armes à fleurets mouchetés samedi entre Benjamin Netanyahu et le chef du gouvernement Manuel Valls. Le premier avait estimé qu'Israël était le "foyer" des juifs de France, ce à quoi le second avait répliqué que "la France, sans les juifs de France, n'est plus la France".

21h00 - Valls et Cazeneuve "fiers"

Le Premier ministre s'est rendu dimanche soir avec Bernard Cazeneuve (Intérieur), après la marche historique contre le terrorisme à Paris, au PC opérationnel de la PP où il a salué le travail des policiers. 

"Nous avons été extrêmement fiers de voir les Français applaudir les policiers et gendarmes", a dit également Bernard Cazeneuve. 

20h50 - Les gendarmes et les policiers applaudis

La gendarmerie nationale remercie sur Twitter les applaudissements qu'elle a reçus tout au long de la journée et en particulier à son arrivée place de la Bastille, comme le montre cette vidéo.

20h15 - La plus grande mobilisation jamais recensée en France

Plus de 3,7 millions de personnes se sont mobilisées dans les rues de France, dimanche, contre le terrorisme d'après le ministère de l'Intérieur. Il s'agi de la plus grande manifestation jamais recensée en France.

20h10 - Une bougie pour les 17 morts des attentats

Des bougies sont allumées à la Grande snagogue en hommage des 17 morts des attentats sanglants à Charlie Hebdo, Montrouge et l'épicerie de la Porte de Vincennes.

20h00 - "La France a aujourd'hui revendiqué le bonheur"

"La France a aujourd'hui revendiqué le bonheur", lance le grand rabbin de France, dans son discours à la Grande synagogue de Paris. "On peut soit décider d'abdiquer soit décider d'espérer", dit Haim Korsia. 

19h45 - "Nous n'avons pas peur"

"Je ne veux plus entendre que la communauté juive a peur. Nous n'avons pas peur. Nous ne renoncerons pas", a dit le président du Consistoire central israélite de France Joël Mergui, dans son discours à la grande synagogue.

"Aujourd'hui vous avez réhabilité les rues de France qui avaient été salies par les cris de mort aux Juifs", a-t-il prononcé.

19h40 - Le Maroc pas représenté en raison de caricatures du prophète

Le ministre des Affaires étrangères marocain, Salaheddine Mezouar, n'a finalement pas pris part à la marche contre le terrorisme dimanche à Paris "en raison de la présence de caricatures blasphématoires" du prophète dans le défilé.

"La délégation marocaine a présenté dimanche à l'Elysée les sincères condoléances du Royaume du Maroc" à la France, mais "n'a pas pris part à la marche organisée à Paris en raison de la présence de caricatures blasphématoires du prophète", selon un communiqué officiel diffusé par l'ambassade marocaine. 

19h30 - Recueillement à la grande synagogue

Le Premier ministre israélien, François Hollande et Manuel Valls écoutent côte à côte les chants de la cérémonie d'hommage à la grande synagogue de Paris.

Un hommage à toutes les victimes des tueries a débuté à la grande synagogue à Paris en présence du grand rabbin de France, de François Hollande, Nicolas Sarkozy et Benjamin Netanyahu. 

Le cardinal André XXIII et l'imam de Drancy sont également présents.

18h50 - Arrivé de Hollande et Netanyahu à la grande synagogue

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président français François Hollande ont été accueillis dimanche soir sous les ovations par les fidèles de la Grande synagogue de Paris, noire de monde.

Dans l'assistance réunie pour rendre hommage à "toutes les victimes" des attentats de Paris, certains ont scandé "Bibi", le surnom de Netanyahu, et "Israël vivra, Israël vaincra" agitant le drapeau de l'État hébreu. 

18h40 - Le Chili est Charlie

Des messages "Je suis Charlie" ont été accrochée sur la porte de l'ambassade de France à Santiago du Chili.

18h35 - Près de 3 millions de manifestants dans la France entière

Même si la préfecue de police se dit incapable de compter officiellement le nombre de manifestants qui ont battu le pavé à Paris, il était autour d'1,5 millions. Plus d'1,5 millions s'étaient déplacés en province.

Nos voisins ont aussi étaient solidaires, environs 18.000 personnes se sont rassemblée dans la capitale allemande, 20.000 à Bruxelles et 12.000 dans la capitale autrichiennes.

18h30 - François Bayrou témoin d'une "scène formidable" à Paris

Sur le plateau de BFMTV François Bayrou dit avoir été frappé par le fait qu'il n'y avait "pas d'excitation haineuse" dans le défilé parisien "y compris contre les agresseurs". Il a partagé une "scène formidable" dont il a été témoin: "A la Bastille il y a avait milliers de jeunes criaient 'ensemble pour la démocratie'. Un cortège de policer est arrivé en voiture et tout le monde a applaudi. Dans les yeux des policiers il y avait comme une espèce d'interrogation."

18h10 - 115.000 manifestants à Rennes

115.000 personnes ont battu le pavé à Rennes dimanche contre le terrorisme, selon un bilan définitif.

18h05 - Selfie de Karine Le Marchand

Karine Le Marchand a posté sur Twitter un selfie d'elle dans le cortège parisien. "Manifestation historique.Un papy dit qu'il n'a pas vu ça depuis la libération de Paris. Vive la liberté!", a écrit la présentatrice de M6 de "L'amour est dans le pré".

18h00 - Dominique Sopo: "la société française sait faire preuve de cohésion"

"Il était important qu'il y ait un sursaut national pour rappeler ce que sont les valeurs qui fondent notre société. Au-delà des couleurs de peau, des religions, tout le monde est rassemblé pour créer son indignation et dire que la société française sait faire preuve de cohésion nationale", explique le président de DOD racisme, Dominique Sopo, interrogé par BFMTV dans le cortège parisien.

17h50 - Plus de 2,5 millions de manifestants dans la France entière

D'après les chiffres agrégés par l'AFP, plus de 2,5 millions de manifestants ont marché contre le terrorisme sur la France entière.

17h45 - Les manifestants parisiens ont défilé sous le regard de Charb.

L'artiste JR a fait une pancarte avec le regard du patron de Charlie Hebdo, Charb.

17h30 - Comptage officiel "impossible" à Paris

Face à un rassemblement d'ampleur "sans précédent", le ministère de l'Intérieur annonce qu'un comptage officiel du nombre de manifestants à Paris est "impossible".

17h25 - Valls au milieu des anonymes en compagnie de son épouse

Après le cortège officiel, le Premier ministre a continué à marcher au milieu de la foule anonyme. Il a rejoint sur le parcours son épouse, Anne Gravoin.

17h20 - Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti dans le défilé parisien

Les anciens ministres Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti ont défilé à Paris. Le couple arborait un autocollant "je suis Charlie".

17h15 - Deux immenses crayons levés contre le terrorisme

Les réseaux sont parfois saturés, mais les manifestants sont nombreux à tweeter les photos du rassemblement. Comme cet internaute qui a immortalisé deux immenses crayons dans le défilé parisien. 

17h10 - Plus d'un million de manifestants en province

D'après le décompte de l'AFP à 17 heures, plus d'un millions de personnes ont défilé en province contre le terrorisme. Il étaient au moins 100.000 à Bordeaux, environ 200.000 à Lyon, 70.000 à Grenoble, 50.000 à Clermont-Ferrand.

17h05 - François Hollande a rendu visite à la famille dAhmed Merabet

Le Président a rendu visite à la famille d'Ahmed Merabet à Livry-Gargan e, seine-Saint-Denis. Le policier avait été abattu à bout portant par les frères Kouachi le jour de l'attentat de Charlie Hebdo. Dans une conférence de presse, samedi, son frère, avait lancé un appel contre "les amalgames" et rendu hommage à son frère, musulman d'origine algérienne. 

16h48 - Un organisateur évoque "1,3 à 1,5 million" de manifestants 

Un organisateur évoque entre 1,3 et 1,5 millions de personnes à Paris. Le chiffre symbolique du million risque d'être allègrement franchi.

16h46 - Partout en France, les images de foule sont impressionnantes

Les premiers estimations font état de plus de 600.000 manifestants hors de Paris. Les manifestations rassemblent aussi au delà des frontières: 20.000 personnes à Bruxelles.

#Montpellier #MarcheRepublicaine des gens à perte de vue la queue de cortège est encore à Antigone pic.twitter.com/8U7wNVtPgc
— France3Languedoc (@F3Languedoc) 11 Janvier 2015

16h37 - François Bayrou choisit de défiler parmi la foule

Le leader centriste défile au coeur du cortège: "J'avais envie envie d'être avec les Français qui défilent", explique-t-il à BFMTV, "c'est une manière plus émouvante et moins officielle d'être avec les citoyens".

16h33 - Les conducteurs de métro participent.

Dimanche, à Paris, tout le monde est de la manifestation. L'AFP rapporte la participation d'un conducteur de la Ligne 8 du métro qui annonce:

"Je suis vraiment heureux de travailler aujourd'hui et de vous emmener à la manifestation républicaine". Les passagers applaudissent.

Sur la Ligne 7, le conducteur met l'ambiance:

"Je suis qui?". "Charlie!", répond la foule, en applaudissant. "Je ne vous entends pas beaucoup!", lance-t-il. 

16h30 - La foule va pouvoir quitter la place de la République

Bloquée derrière les chefs d'Etat, la foule immense va enfin pouvoir se mettre en marche et quitter la place de la République pour rejoindre Nation.

La Bastille chante liberté https://t.co/cc6XaLgGiF
— Paul Ackermann (@paulac) 11 Janvier 2015
Nous aussi ! RT @fgoulin "On veut marcher!" hurle la place de la #Republique #charlie pic.twitter.com/9XzUVUyTxK
— Julie Rasplus (@julie_rs) 11 Janvier 2015
#MarcheDu11Janvier pic.twitter.com/dN4CqFPvSV
— PF Canault (@PFCanault) 11 Janvier 2015

16h26 - VIDEO - Les chefs de l'Etat contre la terreur

L'image est exceptionnelle. Les chefs d'Etats de près de 50 pays ont marché côte à côte dans le cortège ce dimanche.

16h18 - DIAPORAMA - Les dirigeants du monde unis à Paris:

16h14 - On compte 100.000 personnes à Bordeaux

Au moins 100.000 personnes manifestaient dimanche à Bordeaux dans une grande ferveur pour défendre les valeurs républicaines après les attentats à Paris, dans une des plus grandes manifestations girondines depuis la Libération, d'après une estimation provisoire des autorités

16h12 - Le siège du quotidien Le Soir évacué

Le siège du quotidien belge francophone Le Soir dans le centre de Bruxelles a été évacué après "un coup de fil anonyme" menaçant d'un attentat à la bombe, a annoncé sa rédaction. Toute la rue Royale abritant le journal a été bouclée par les forces de l'ordre, a précisé l'agence de presse belge Belga. Cette alerte à la bombe est intervenue en début d'après-midi, alors que plus de 10.000 personnes défilaient dans les rues de Bruxelles

16h10 - François Hollande quitte la manifestation

François Hollande quitte la manifestation en voiture et regagne l'Elysée. Il a été suivi un quart d'heure plus tard par son Premier ministre Manuel Valls, qui a quitté le rassemblement sous les applaudissements.

Merkel, Cameron, Renzi et Netanyahu sont eux-aussi de retour à l'Elysée.

16h10 - Au moins 600.000 personnes défilent en province

Au moins 600.000 personnes défilaient dimanche dans plusieurs villes de province contre le terrorisme, selon un décompte provisoire, au lendemain d'une journée qui a déjà vu 700.000 manifestants marcher dans toute la France. Entre 150.000 et 200.000 personnes à Lyon, au moins 100.000 à Bordeaux, 60.000 à Marseille, Saint-Etienne et Rennes, 40.000 à Perpignan... Un peu partout, les rassemblements ont drainé plus de monde que prévu.

16h07 - Marine Le Pen acclamée à Beaucaire

La présidente du FN, Marine Le Pen, a été acclamée lors d'un rassemblement qui a réuni, de source policière, un millier de personnes à Beaucaire, dans le Gard dirigée depuis mars par un élu FN.

"Merci d'être là pour rappeler les valeurs de la liberté", a lancé Marine Le Pen lors d'une brève intervention depuis le balcon de l'hôtel de ville sur lequel flottait une bannière "Je suis Charlie - Hommage aux victimes du terrorisme islamiste". "On est chez nous!", lui ont alors répondu ses supporteurs.

16h04 - François Hollande embrasse les proches des victimes

Le président de la République étreint ici Patrick Pelloux, l'urgentiste qui fait partie de la rédaction de Charlie Hebdo.

-
- © BFMTV

16h01 - Entre 150.000 et 200.000 personnes à Lyon

Au moins 150.000 personnes sont réunies à Lyon, selon des chiffres provisoires de la police. Selon un policier interrogé plus tôt dans le cortège, les autorités ne parvenaient plus à compter tellement la foule enflait dans Lyon, débordant du parcours pré-établi et obligeant les autorités à créer un second circuit

16h - 60.000 personnes à Marseille

60.000 personnes, selon la préfecture, ont défilé dimanche à Marseille en hommage aux victimes des attentats des derniers jours et au lendemain d'une manifestation qui avait déjà réuni environ 45.000 Marseillais. A l'origine, la manifestation de dimanche devait seulement prendre la forme d'un rassemblement sur le Vieux-Port, mais la foule très mélangée a commencé à défiler spontanément, suivant le parcours emprunté par la manifestation de la veille.

15h50 - François Hollande rejoint les familles des victimes

Le chef de l'Etat François Hollande est venu saluer les proches des victimes, accompagné de Manuel Valls, Premier ministre et Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale. 

François Hollande retrouvera ce soire une partie des chefs d'Etat à l'Elysée.

15h45 - Les dirigeants respectent une minute de silence

Les dirigeants étrangers vont quitter le cortège après avoir respecté une minute de silence. François Hollande reste dans la marche.

15h35 - Le cortège vient de s'arrêter

L'émotion est grande pour les proches des familles des 17 victimes. Ils sont unis en première ligne du cortège. On remarque la présence de Patrick Pelloux, urgentiste et membre de l'équipe de Charlie Hebdo qui a perdu de nombreux amis et confrères.

Massée aux fenêtres, la foule applaudit.

#MarcheRepublicaine DIRECT VIDEO: http://t.co/V12m5QDkGA EN DIRECT sur le Web: http://t.co/nbMMxILScG pic.twitter.com/GRo4PiJHS3
— BFMTV (@BFMTV) 11 Janvier 2015

15h25 - Les chefs d'Etat ouvrent le cortège derrière les proches des victimes

L'image est inédite. François Hollande est entouré d'Angela Merkel, du président malien Ibrahim Boubakar Keïta, de Benjamin Netanyahou, de Mahmoud Abbas, de Mariano Rajoy et de nombreux autres chefs d'Etat. 

Les proches des victimes ouvrent la marche. Leurs fronts sont ceints de bandeaux blancs.

15h20 - Hollande et les chefs d'Etat arrivent à la marche

Hollande et les chefs d'Etat et de gouvernement étrangers arrivent à la marche républicaine.

15h17 - Retrouvez les images de la confusion au moment de monter dans le bus:

15h10 - Cameron évoque une menace "pour encore beaucoup d'années"

La menace extrémiste va être présente "pour encore beaucoup d'années", a déclaré dimanche à Paris le Premier ministre britannique David Cameron, avant de participer à la marche contre le terrorisme. Cité sur Sky News, il a rappelé que la Grande-Bretagne faisait face à la même menace de "l'extrémisme fanatique" qui a frappé la France cette semaine.

"Cette menace est présente depuis de nombreuses années et je pense qu'elle le sera pour encore beaucoup d'années", a-t-il déclaré.

15h07 - De nombreux anciens Premiers ministres ont fait le déplacement

Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin... de nombreux ex-Premiers ministres se sont joints à la manifestation. 

15h04 - La foule scande "Je suis Charlie" 

"Je suis Charlie". "Charlie, Liberté!", scande la foule, où flottent de nombreux drapeaux français vendus à la sauvette, mais aussi étrangers. La Marseillaise s'est élevée à plusieurs reprises, "Charlie!" répond la foule quand des meneurs crient "Vous êtes qui?". Mais c'est le silence et le calme qui dominent l'essentiel du rassemblement en début de manifestation.

14h58 - Marine Le Pen est à Beaucaire

La présidente du FN, Marine Le Pen, est à Beaucaire, dans le Gard. Elle ne participera pas à la marche parisienne.

14h56 - François Hollande quitte l'Elysée

Le président François Hollande a quitté l'Elysée pour prendre le bus avec dans son sillage des chefs d'Etat et de gouvernement venus très nombreux.

14h53 - Hollande a évoqué la crise ukrainienne avec Merkel et Porochenko

Le président Français François Hollande a retrouvé dimanche la chancelière allemande Angela Merkel et le président ukrainien Porochenko pour évoquer pendant un quart d'heure la crise ukrainienne, a-t-on appris auprès de la présidence française. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, également présent pour l'hommage aux victimes des attentats commis ces derniers jours à Paris, n'a toutefois pas participé à cette rencontre trilatérale, a-t-on précisé de même source.

14h49 - La foule continue de converger 14h50 - Dvers la place de la République

Le rendez-vous a été donné à 15 heures mais la foule est déjà très dense sur la place de la République à Paris. Métros extrêmement bondés, personnes marchant sur la chaussée, y compris dans les rues: par milliers, les manifestants continuent d'affluer, se dirigeant souvent vers d'autres points du parcours.

Des milliers de personnes essaient de se rendre vers la place de la République depuis Nation, le point d'arrivée de la manifestation, constate notre journaliste sur place Julia Delage.

14h47 - De nouveaux rassemblements ont lieu à Marseille

Alors que des manifestations ont déjà eu lieu hier à Marseille, le Vieux Port de la Cité Phocéenne est à nouveau noir de monde ce dimanche. On compte déjà plus de 150.000 manifestants dans les villes de Province.

14h34 - Les personnalités politiques montent dans les bus affrétés pour eux

Les personnalités politiques étrangères et les membres du gouvernement rejoindront la marche républicaine en bus. Trois bus sont prêts pour transporter les 45 personnalités politiques étrangères et les membres du gouvernement.

14h15 - Les familles des victimes arrivent à la marche républicaine

Les familles des victimes de Charlie Hebdo, ainsi que des proches et des survivants de l'attentat sont arrivés à la "marche républicaine" en bus. Ces personnes portent un bandeau blanc sur la tête, où est écrit "Charlie".

14h10 - Nicolas Sarkozy accueilli

Nicolas Sarkozy aussi a été accueilli par le chef de l'Etat, et tous deux ont pris la pose pour les photographes. D'autres responsables politiques de droite les ont ensuite rejoint.

14h00 - Angela Merkel vient d'arriver à l'Elysée

Comme les autres chefs d'Etat étrangers, la chancelière allemande a été accueillie par François Hollande sur le perron de l'Elysée. Lorsqu'ils seront tous arrivés, les chefs d'Etat seront véhiculés en bus sur les lieux du défilé, où ils marcheront sur environ 300 mètres. Au niveau de la mairie du 11e arrondissement, ils seront évacués en bus. François Hollande lui se laisse la possibilité de marcher davantage.

13h51 - Mahmoud Abbas et Benjamin Nethanyahu à Paris

Le chef de l'Autorité palestinienne et le chef de l'Etat israélien sont arrivés à l'Elysée. Chacun a été accueilli séparément par François Hollande.

13h50 - 60.000 personnes à Saint-Etienne

En province aussi, les manifestations se poursuivent. A Saint-Etienne, ils sont 60.000 à s'être réunis, selon la police. A Perpignan, ils sont actuellement 40.000. A Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne, là où les frères Kouachi se sont retranchés après l'attentat contre Charlie Hebdo, près de 10.000 personnes défilent. Du "jamais vu", selon le maire de cette petite ville de 8.000 habitants.

13h35 - Les chefs d'Etat étrangers arrivent à l'Elysée

Depuis 13 heures, c'est un ballet incessant dans la cour de l'Elysée: les voitures diplomatiques transportant les chefs d'Etat étrangers qui participent à la manifestation arrivent les unes après les autres. François Hollande les accueille un par un sur le perron. Le premier visiteur accueilli est Charles Michel, le Premier ministre belge.

13h30 - Sommet contre l'extrémisme le 18 février aux Etats-Unis

Un sommet pour combattre l'extrémisme aura lieu le 18 février prochain aux Etats-Unis, annonce le gouvernement américain.

13h20 - La place de la République noire de monde

Seuls ou en famille, les Parisiens envahissent la place de la République, avec des slogans et des pancartes "Je suis Charlie".

13h10 - Une connexion entre Coulibaly et l'agression d'un joggeur

Une connexion a été établie entre Amedy Coulibaly et l'agression d'un joggeur à Fontenay-aux-Roses, annonce le parquet. Un "rapprochement" a été fait entre "les étuis percutés découverts à Fontenay-aux-Roses" et le pistolet Tokarev découvert dans le supermarché casher où Amedy Coulibaly a retenu de nombreuses personnes en otages, avant d'être abattu vendredi par la police.

13h00 - Bernard Cazeneuve annonce des mesures

"Nous renforcerons le contrôle des ressortissants européens lors du passage des frontières extérieures", annonce le ministre de l'Intérieur. Il souhaite également s'associer aux grands groupes pour "garantir le signalement et le retrait des contenus illicites" sur Internet".

12h55 - Dieudonné sera présent à la manifestation

Le polémiste, plusieurs fois condamné pour des propos antisémites, a annoncé sur Twitter qu'il participerait à la marche républicaine.

12h50 - Cazeneuve: "Lutter ensemble contre le terrorisme"

"Le terrorisme a pris une dimension européenne et interminable. Il était donc indispensable que nous nous réunissions (...) Nous sommes résolus à lutter ensemble contre le terrorisme. Cette réunion européenne doit déboucher sur des actions concrètes", affirme-t-il.

12h45 - Bernard Cazeneuve s'exprime

Le ministre de l'Intérieur prend la parole à l'issue d'une réunion avec ses homologues européens et américains. Tous posent ensemble autour de lui.

12h40 - "Paris est aujourd'hui la capitale du monde"

François Hollande a fait un point avec le gouvernement ce midi. "Paris est aujourd'hui la capitale du monde", a-t-il dit à ses ministres. "Le pays tout entier va se lever vers ce qu'il a de meilleur", a poursuivi le chef de l'Etat.

12h30 - Des armes découvertes chez Coulibaly

La police judiciaire a retrouvé ces dernières heures dans un appartement de Gentilly, dans le Val-de-Marne, des armes, des détonateurs et des papiers appartenant à Amedy Coulibaly, selon Europe 1.

12h20 - Le soutien des sportifs

De Montréal à Toulouse, les sportifs aussi tiennent à manifester leur soutien aux victimes. Vidéos et déclarations ont été recensées par RMCSport >> un week-end de solidarité et de soutien

12h00 - François Hollande appelle le "héros de Vincennes"

Le chef de l'Etat a appelé dimanche matin le dirigeant des supermarchés Hypercacher, ainsi que Lassana Bathily, l'homme qui a caché plusieurs otages dans le supermarché.

>> Le héros de la prise d'otage de Vincennes raconte

11h55 - Des milliers de personnes place de la République

Des milliers de personnes sont déjà sur la place de la République, plus de trois heures avant le début de la grande marche qui doit s'élancer à 15 heures. De nombreux manifestants photographient les fleurs et les slogans au pied de la statut de la République, non loin de dizaines d'équipes de télévision du monde entier.

11h45 - La vidéo de Coulibaly identifiée

La vidéo d'Amedy Coulibaly a été identifiée par son ancienne avocate et par le parquet, rapporte Le Monde.

11h30 - "Je suis Charlie" dans Paris

Les hommages se multiplient dans Paris... Et sur le périphérique aussi, comme le montre Guillaume Hoair, journaliste de BFMTV.

11h25 - Ecoles juives et synagogues protégées

Après son entretien avec François Hollande, Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), a annoncé ce qui lui a été promis par le chef de l'Etat. "Il nous a été dit que toutes les écoles, toutes les synagogues seraient protégées, si nécessaire, au-delà de la police, par l'armée", a-t-il expliqué sur le perron de l'Elysée.

Parmi les autres sujets évoqués, "les réseaux sociaux où des messages antisémites sont diffusés et pour lesquels il faudrait prendre des mesures qui relèvent du pénal", selon Roger Cukierman.

11h10 - Une vidéo de Coulibaly?

Une vidéo circule sur Internet, montrant un homme se présentant comme Amedy Coulibaly. L'homme revendique l'attaque de Montrouge. Il se réclame du groupe Etat islamique, et dit s'être "synchronisé" avec les frères Kouachi. Cette vidéo n'a pas encore été authentifiée officiellement par les autorités.

11h00 - L'incroyable parcours du formateur des frères Kouachi

Farid Benyettou, l'ancien "émir" de la filière jihadiste des Buttes-Chaumont, lié aux frères Kouachi, a effectué un stage infirmier à la Pitié Salpétrière. L'information, révélée par Le Parisien, a été confirmée par l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) à l'AFP. "La situation de cet élève infimirer est régulière et elle est connue, depuis le début de sa scolarité, tant par la direction de l'école où il est scolarisé que des services de police", précise l'AP-HP.

"Les évènements dramatiques de cette semaine nous ont conduit à prendre l'initiative, en liaison avec les autorités de police, de ne pas le maintenir dans le planning du service où il terminait son dernier stage, cette période n'étant pas indispensable à la validation de sa formation", ajoute l'AP-HP.

10h50 - François Hollande à la grande synagogue de Paris

Le chef de l'Etat va se rendre à la grande synagogue de Paris dimanche après la manifestation, indique l'Elysée.

10h45 - Les infos pratiques à connaître

Quelles stations de métro sont fermées ce dimanche, comment vous rendre au défilé? BFMTV.com vous résume toutes les informations pratiques à connaître avant d'aller manifester.

10h40 - De premiers manifestants arrivent place de la République

A moins de cinq heures de l'heure officielle de la manifestation, ils viennent déposer un petit mot ou une bougie. La place de la République se remplit déjà.

10h30 - Mergui: "nous demandons des mesures de protection"

"Nous avons réclamé des mesures de protection devant tous les lieux de la communauté juive", explique Joël Mergui, président du Consistoire israélite de France, à la sortie de la réunion avec François Hollande. Joël Mergui demande également "de l'éducation et de la prévention". "Nous souhaitons que la dénonciation de l'atteinte à la liberté et à la communauté juive puisse faire l'unanimité".

10h20 - Hommage à Ahmed Merabet

A Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, un hommage est rendu en ce moment à Ahmed Merabet, ce policier tué par les auteurs de l'attentat de Charlie Hebdo. Agé de 40 ans, il vivait à Livry-Gargan et travaillait à Paris.

10h00 - Cukierman: "nous sommes dans une situation de guerre"

Juste avant d'être reçu à l'Elysée, Roger Cukierman, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France a évoqué une "situation de guerre". Il réclame en conséquence des "mesures fortes" à François Hollande.

09h40 - "J'ai cru qu'on ne s'en sortirait pas", témoigne une ex-otage

Carole est une rescapée de la prise d'otages de la porte de Vincennes. Sur BFMTV, elle raconte "un cauchemar" de quatre heures.

09h20 - Les représentants de la communauté juive reçus à l'Elysée

Les représentants de la communauté juive sont arrivés dimanche à l'Elysée pour y rencontrer François Hollande. Parmi eux, Haïm Korsia, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman et le président du Consistoire israélite de France, Joël Mergui. La réunion a commencé, comme le montre cette photo du conseiller communication de François Hollande, Gaspard Gantzer.

09h10 - "On peut aller jusqu'à un million de participants"

Pierre-Henri Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, indique sur BFMTV que la participation à la manifestation pourrait "aller jusqu'à un million" de manifestants. Pour cela, toutes les mesures de sécurité sont prises, assure-t-il. En parallèle, Bernard Cazeneuve préside dimanche matin une réunion sur le terrorisme international avec 11 ministres de l'Intérieur étrangers.

08h35 - John Kerry: défend "la marche de la liberté"

"Aucun acte de terrorisme n'arrêtera jamais la marche de la liberté", affirme le secrétaire d'Etat américain, en déplacement en Inde. "Ce matin, nous sommes solidaires des Français", poursuit-il. "Nous sommes à leurs côtés, non seulement de colère et d'indignation, mais par solidarité et détermination à affronter les extrémistes". Par ailleurs, contrairement à ce qu'affirmaient certaines rumeurs samedi, Barack Obama ne participera pas à la marche parisienne ce dimanche.

08h15 - Allemagne: les caricatures de Charlie Hebdo à l'origine de l'incendie?

Le Hamburger Morgenpost, touché par un incendie dans la nuit qui n'a pas fait de victimes, avait publié à sa une trois caricatures provenant de Charlie Hebdo après l'attentat de mercredi. Le porte-parole de la police estime qu'il est "trop tôt" pour affirmer avec certitude que l'attaque contre le journal était liée à la publication de ces caricatures, mais il confirme que c'est "une question clef" que l'enquête allait essayer de déterminer.

07h50 - Les parcours de la manifestation

Face à la mobilisation dimanche, il n'y aura pas un, mais deux parcours pour la manifestation parisienne. 

Les deux parcours de la manifestation dimanche
Les deux parcours de la manifestation dimanche © BFMTV

07h45 - Stations de métro fermées

Attention, en raison de la manifestation, de nombreuses stations de métro vont être fermées à Paris dès 11 heures. Le site de la RATP en dit plus.

07h35 - Qui participe?

Près de cinquante chefs d'Etats sont attendus dimanche à Paris. François Hollande les recevra à l'Elysée avant la manifestation. Angela Merkel, David Cameron, mais aussi Benjamin Nethanyahu et Mahmoud Abbas y seront.

07h20 - Manifestation sous haute sécurité

Près de 5.500 policiers seront déployés à Paris dimanche, dont 2.200 rien que pour sécuriser le cortège. Bernard Cazeneuve s'est chargé de présenter le dispositif de sécurité samedi. 

07h00 - Allemagne: incendie volontaire dans un journal

Un incendie volontaire a éclaté dans les bureaux du Hamburger Morgenpost, un journal de Hambourg qui a publié des caricatures de Charlie Hebdo. Le feu a été éteint rapidement, et deux hommes ont été interpellés.

Ariane Kujawski, Aurélie Delmas et Karine Lambin