BFMTV

Qui était le tueur de Montrouge et preneur d'otages de Vincennes?

Les photos figurants sur l'avis de recherche émis par la préfecture de Police de Paris, vendredi. A gauche, Amedy Coulibaly et à droite, sa compagne, Hayat Boumeddiene.

Les photos figurants sur l'avis de recherche émis par la préfecture de Police de Paris, vendredi. A gauche, Amedy Coulibaly et à droite, sa compagne, Hayat Boumeddiene. - Préfecture de police de Paris - montage BFMTV

Amedy Coulibaly, soupçonné d'être à la fois le tueur de Montrouge et le preneur d'otages de la Porte de Vincennes, était bien connu des services de police comme un proche de la mouvance islamiste radicale. L'homme de 32 ans était sorti de prison, il y a deux mois. Il a été tué vendredi après-midi par les hommes du Raid.

C'est confirmé: le tueur de Montrouge et le preneur d'otages de la porte de Vincennes étaient bel et bien le même individu, un certain Amedy Coulibaly. Il a été tué lors de l'assaut du Raid lancé vendredi après midi à l'épicerie Hyper Cacher, située à Paris 20e. Un avis de recherche avait été émis, dès vendredi matin, par la préfecture de police de Paris pour le retrouver, lui et sa compagne. 

Il est par ailleurs établi qu'Amedy Coulibaly connaissait Chérif Kouachi, l'un des deux frères suspectés d'avoir perpétré les assassinats au journal Charlie Hebdo. Les frères Kouachi un temps retranchés à Dammartin-en-Goële, ont été tués vendredi lors d'un assaut lancé par le GIGN.

"Vous savez qui je suis"

En entrant dans la supérette kasher vendredi, Amedy Coulibaly aurait lâché cette phrase: "Vous savez qui je suis". Elle en dit long sur la détermination de cet homme de 32 ans originaire de l'Essonne issu d'une fratrie de dix enfants, selon Le Parisien qui précise que ses parents ont été interpellés vendredi matin dans un appartement de la cité de la Grande-Borne, à Grigny.

Armé de deux kalachnikovs, il retenait encore vendredi après-midi, au moins cinq personnes sous sa menace. Selon des déclarations à la police de clients de la supérette enfuis en début de prise d'otages, il demanderait la libération des frères Kouachi.

Connu pour sa proximité avec la mouvance islamiste radicale, l'homme avait été repéré en 2010 en compagnie de Chérif Kouachi, alors qu'ils rendaient visite dans le Cantal à une figure du mouvement, Djamel Beghal.

Condamné à 4 ans de prison, sorti il y a deux mois

Amedy Coulibaly avait été condamné à quatre ans de prison pour avoir tenté de faire évader l'un des auteurs des attentats de 1995, Smaïn Aït-Belkacem. Ce dernier, ancien membre du Groupe islamique armé algérien (GIA), condamné en 2002 à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commis l'attentat à la station RER Musée d'Orsay en octobre 1995 à Paris (30 blessés). 

Dans ce dossier, 14 personnes avaient été arrêtées, dont Djamel Beghal et Chérif Kouachi. Mis en examen, ce dernier n'avait pas été inquiété. Quant à Amedy Coulibaly, il était sorti il y a deux mois de détention, selon nos informations. 

A Montrouge, deux personnes sont toujours en garde à vue, mais rien ne prouve qu'elles aient un quelconque rapport avec le meurtre de la policière. L'autre personne visée par l'appel à témoins, Hayat Boumeddiene, 26 ans, était au moment de cette enquête sa concubine. Il affirmait alors être marié religieusement avec elle. 

David Namias avec Sarah-Lou Cohen