BFMTV

L'ex-numéro 1 de la DST va diriger la "task force" d'Emmanuel Macron

Le Conseil de défense a validé mercredi la création d'un "centre national du contre-terrorisme", placé au sein de la Coordination nationale du renseignement (CNR), qui seront tous deux dirigés par Pierre de Bousquet de Florian, a annoncé l'Elysée. Cette "task force" voulue par Emmanuel Macron pour lutter contre le terrorisme, verra officiellement le jour le 21 juin à l'issue du conseil des ministres.

Pierre de Bousquet de Florian, ancien numéro de la DST dirigera la "task force", pour coordonner les services de renseignements, la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE) et la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI).

Deux noms pressentis à la tête de la DGSE et la DGSI

Directeur de la Direction de surveillance du territoire (DST) de 2002 à 2008, Pierre de Bousquet de Florian a également été préfet de plusieurs départements jusqu'en 2015.

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nunez, un énarque né en 1964 est pressenti pour prendre la tête de la DGSI. L'ambassadeur de France en Algérie Bernard Emié, également énarque et ancien conseiller technique de Jacques Chirac à l'Elysée, prendrait quant à lui la tête de la DGSE. 

Il s'agit des premières nominations importantes dans le domaine du renseignement du quinquennat d'Emmanuel Macron.

G.D. avec AFP