BFMTV

Evasion de Redoine Faïd: la mère d'Aurélie Fouquet critique l'administration pénitentiaire

La mère d'Aurélie Fouquet, la victime du commando de Redoine Faïd en 2010, réagit à l'évasion du braqueur.

Sa fille, Aurélie Fouquet, est la policière municipale tuée par le commando de Redoine Faïd en 2010 après un braquage raté. Ce mardi, deux jours après l'évasion du malfaiteur récidiviste, Elisabeth Fouquet exprime sa consternation. Elle regrette que l'évasion ait pu avoir lieu, malgré la mise en garde de la direction interrégionale des services pénitentiaires de Paris:

"C’est une aberration", explique-t-elle à BFMTV. "C’est ce qu’on attend des gens, c’est qu’ils puissent le signaler. Lorsqu’il y a des signalements c’est ça qu’il faut prendre en compte, et justement faire ce qu’il faut pour ne pas qu’on arrive aux faits qui se sont produits, tel cette évasion."

En juin, la direction interrégionale des services pénitentiaires de Paris avait demandé le changement de prison de Redoine Faïd, pointant du doigt "la menace sérieuse du passage à l'acte" de l'intéressé. L'administration centrale, de son côté, avait déclaré ce transfert impossible avant septembre. 

Un évadé bien rôdé?

Elisabeth Fouquet craint également que Redoine Faïd soit plus difficile à retrouver qu'en 2013, année de sa première évasion de la prison de Sequedin (Nord) au terme d'une prise d'otage: 

"Il sera préparé autrement, il ne fera pas les mêmes erreurs que la première fois, il va tout faire pour ne pas être repris, il est certainement aussi mieux accompagné", prédit-elle. "J’espère franchement que ça puisse aller le plus vite possible."

"Qu'il prenne ses responsabilités", demande-t-elle. "C'est ce que nous attendons."

B.P.