BFMTV

Affaire Maëlys: Nordahl Lelandais extrait de sa cellule pour être entendu par les juges

Nordahl Lelandais a été mis en examen dans l'affaire Maëlys.

Nordahl Lelandais a été mis en examen dans l'affaire Maëlys. - Capture BFMTV

Lors de sa dernière audition au mois de juillet dernier, l'ancien militaire de 35 ans avait fait valoir son droit au silence.

Nordahl Lelandais a été extrait ce vendredi matin de sa cellule de la prison de Saint-Quentin-Fallavier pour être présenté aux juges d'instruction en charge du dossier sur l'enlèvement et le meurtre de Maëlys le 27 août 2017, a-t-on appris de source proche du dossier confirmant une information du Dauphiné Libéré. L'ancien militaire est entendu sur une autre affaire: celle de l'agression sexuelle de sa petite cousine, une semaine avant l'enlèvement de Maëlys, pour laquelle Lelandais a également été mis en examen.

La dernière audition de Nordahl Lelandais par les magistrats instructeurs remonte au début du mois de juillet. Le 3 juillet, l'ancien militaire de 35 ans avait fait usage de son droit au silence. Une attitude qui tranchait avec celle qu'il avait adopté au mois de mars dernier. Près d'un mois après ses aveux, il s'exprimait devant les juges et donnait des éléments. Ce changement de comportement s'expliquait selon lui par les fuites dans la presse, avait fait savoir son avocat, Me Jakubowicz. 

Expertise psychiatrique

Après six mois de mensonge, le 14 février dernier, Nordahl Lelandais avait reconnu avoir tué par accident Maëlys, dans la nuit du 26 au 27 août 2017, dans sa voiture en marge d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Un mois plus tard, il avait circonstancié les faits expliquant avoir donné une claque à l'enfant qui était montée dans son véhicule pour qu'il la conduise auprès de ses chiens. Lors du trajet, la petite fille a paniqué et l'homme lui a donné un coup, selon ses dires.

Le 16 février dernier, Nordahl Lelandais avait été transféré à l'unité hospitalière du Vinatier à Bron à sa demande, après avoir rencontré un psychiatre et un psychologue. Il a quitté cette unité le 10 juillet dernier. L'homme, qui est également mis en examen dans le dossier de la disparition d'Arthur Noyer, avait été déclaré conscient de ses gestes, par lors d'une expertise psychiatrise, mais dont certains caractères en font le portrait d'un tueur "dangereux" et manipulateur.

Sarah-Lou Cohen avec Justine Chevalier